17 décembre 2015
Les gars ont rendez-vous le 9 février
Par: Le Courrier
Le comité organisateur du Méchant mardi de gars La Revanche est composé de Pascal Milotte, de Via Capitale Affaires et président de la SCC région de Saint-Hyacinthe, de Benoit Chartier, éditeur du COURRIER, d’Alexandre Voghel, de la SCC région de Saint-Hyacinthe, de Mélanie Charron, de la Cage, d’Yvon Pinsonneault, de DPA Assurances et de Martin Bourassa, président d’honneur et rédacteur en chef du COURRIER. Absent : Philippe Dumaine, du COURRIER.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le comité organisateur du Méchant mardi de gars La Revanche est composé de Pascal Milotte, de Via Capitale Affaires et président de la SCC région de Saint-Hyacinthe, de Benoit Chartier, éditeur du COURRIER, d’Alexandre Voghel, de la SCC région de Saint-Hyacinthe, de Mélanie Charron, de la Cage, d’Yvon Pinsonneault, de DPA Assurances et de Martin Bourassa, président d’honneur et rédacteur en chef du COURRIER. Absent : Philippe Dumaine, du COURRIER. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La septième édition du Mardi de gars La Revanche au profit de la Société ­canadienne du cancer (SCC), région de Saint-Hyacinthe, aura lieu le mardi 9 février à la brasserie sportive La Cage, dès 18 h.

Publicité
Activer le son

Cette activité toute masculine vise à réunir 300 hommes, le temps d’une soirée festive alliant la bonne humeur et la ­sensibilisation à l’une des nombreuses ­facettes du cancer par le témoignage d’un ­conférencier.

« Je pense que la formule a fait ses preuves et qu’elle est appréciée, reconnaît Martin Bourassa, président d’honneur du Mardi de gars. Nous ne voulons pas modifier la sauce et encore moins changer une recette gagnante. »

Cette recette n’est pas exclusivement ­gagnante, elle est aussi payante. L’an ­dernier, la sixième édition avait permis de verser plus de 18 000 $ à la SCC.

« On vise toujours plus haut bien entendu et c’est pour cette raison que nous avons décidé de réajuster quelque peu le coût des billets, pour la première fois depuis la tenue du premier Méchant mardi. Le prix du ­billet passe donc à 60 $, un tarif qui ­demeure compétitif dans la mesure où nous offrons également le choix du repas et une consommation. Ce n’est pas cher payé quand on pense à tout le plaisir des participants qui nous sont d’ailleurs fidèles d’une édition à l’autre », constate M. Bourassa.

Encore cette année, il est appuyé dans ses efforts par un comité chevronné.

« C’est tout sauf un one man show cette affaire-là. En plus du comité organisateur, plusieurs partenaires et commanditaires sont derrière cette activité », ajoute-t-il.

Au cours de la soirée, les gars auront ­l’occasion de se retrouver et d’échanger dans une ambiance agréable, au cours de ce qui se veut pour plusieurs la première grande sortie de l’année. Des prix de ­présence seront de nouveau offerts au cours de la soirée.

Cette dernière se terminera par la ­diffusion du match de hockey opposant le Lightning de Tampa Bay au Canadien de Montréal.

« On ne le répètera jamais assez souvent, mais j’invite les gars intéressés à réserver leur billet ou leur table le plus rapidement possible, car le nombre de places est limité. Je voudrais éviter qu’il y ait des déceptions, alors les retardataires sont prévenus. »

Les billets sont déjà en vente auprès des membres du comité organisateur, à la Cage ou auprès du bureau local de la SCC, au 450 773-1003.

image