16 mai 2013
Fermeture définitive du Collège Antoine Girouard
Les Gaulois à Saint-Hyacinthe pour rester
Par: Maxime Prévost Durand
L'école Fadette accueillera la structure scolaire des Gaulois en tant que programme sport-études dès l'automne.

L'école Fadette accueillera la structure scolaire des Gaulois en tant que programme sport-études dès l'automne.

Aura-t-on du hockey des Gaulois l’automne prochain malgré la fermeture du Collège Antoine-Girouard? « C’est certain que les Gaulois seront de retour », lance sans hésiter le président de l’organisation, Jean Bédard. Une annonce d’ici la fin mai à ce sujet devrait confirmer la continuité des activités des Gaulois à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Le programme sport-études hockey et toute la structure des Gaulois seront accueillis par l’école Fadette. « Une seule école par commission scolaire a le mandat d’accueillir les programmes sport-études et à Saint-Hyacinthe, l’école Fadette est celle qui a ce mandat », indique Caroline Dupré, directrice générale de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH).

L’arrivée du hockey fera d’elle la neuvième discipline sportive inscrite au programme sport-études à l’école Fadette. On en comptait déjà neuf cette année, mais le programme de tennis étant en restructuration pour la prochaine année, il ne fera plus partie du décompte des programmes offerts aux élèves sous cette formule.Les discussions sont bien entamées dans le dossier des Gaulois et les deux parties seraient bien près de conclure une entente. « Cela devrait se faire au cours des prochains jours », estime M. Bédard.« On travaille présentement sur un protocole d’entente, continue Mme Dupré. Si tout va bien, il pourrait être déposé dès mardi en séance de travail du conseil des commissaires. Par la suite, s’il est accepté, il serait présenté le 28 mai en séance publique et pourrait y être entériné. »La transition des Gaulois du Collège Antoine-Girouard vers un programme sport-études à l’école Fadette se fera sans coûts supplémentaires pour la CSSH puisque l’organisation sportive sera une structure « autonome et indépendante », assure Jean Bédard.« Dans les programmes sport-études, la CSSH s’occupe de la portion scolaire, confirme Mme Dupré, alors que les parents (des élèves sportifs) sont mis à contribution pour l’aspect sportif du programme. Il n’y a donc pas de coûts supplémentaires à assumer de notre côté. »Le même personnel encadrant l’organisation des Gaulois devrait poursuivre l’aventure avec la CSSH. « Martin Cadorette sera toujours l’entraîneur, Yves Sansfaçon (gouverneur vice-président hockey des Gaulois) sera toujours en poste également », soutient le président des Gaulois.« Le meilleur des scénarios aurait été que l’on puisse rester au pavillon Antoine-Girouard, mais on savait que si le projet de sauvetage d’Antoine-Girouard ne se concrétisait pas, on pouvait compter sur la commission scolaire pour poursuivre les activités des Gaulois d’une autre façon », conclut M. Bédard.L’organisation se présenterait maintenant simplement sous l’appellation « Gaulois de Saint-Hyacinthe ».

image