18 juillet 2019
Changement au sein de la structure des Gaulois midget Espoir
Les Gaulois du Richelieu : une fusion pour viser l’excellence
Par: Le Courrier

Un rapprochement entre les écoles secondaires Fadette et De Mortagne donnera naissance aux Gaulois du Richelieu la saison prochaine dans le midget espoir. Jean-Philippe Sansfaçon sera derrière le banc de la formation. Photo gracieuseté

L’organisation des Gaulois de Saint-Hyacinthe a effectué un changement d’envergure dans sa structure intégrée avec la venue d’une nouvelle équipe pour la saison 2019-2020 au sein de la division midget espoir de la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ).

publicité

Récemment, le Vert et Noir de l’école secondaire Fadette et le Noir et Or de l’établissement d’enseignement secondaire De Mortagne, deux équipes associées à la structure des Gaulois, ont jumelé leur territoire de recrutement respectif dans l’optique de former une seule équipe de niveau midget espoir qui portera le nom des Gaulois du Richelieu.

Selon Benoit Rajotte, qui occupe à la fois le poste de directeur général des Gaulois midget AAA et le poste de directeur du programme Vert et Noir de l’école Fadette, ce remaniement permettra « d’améliorer le niveau de jeu au sein du circuit. Nous pourrons mieux encadrer et préparer les jeunes afin qu’ils atteignent le midget AAA, lors des années subséquentes », mentionne-t-il.

Cette fusion haussera le niveau de jeu en sélectionnant les meilleurs hockeyeurs du Vert et Noir et du Noir et Or. « Hockey Québec souhaitait cette fusion depuis quelque temps déjà. Il désirait voir une ligue midget espoir plus compétitive, qui formera le mieux possible les jeunes pour les niveaux supérieurs », souligne M. Rajotte.

Changements au niveau scolaire

« Les jeunes demeureront dans leur établissement scolaire respectif. Il y aura deux entraînements par semaine à Boucherville et deux autres à Saint-Hyacinthe. Puis, lors de la cinquième journée, les jeunes pratiqueront séparément au sein de leur propre complexe sportif », tient à préciser le directeur général des Gaulois midget AAA.

C’est donc dire que cette fusion obligera les hockeyeurs-étudiants à se déplacer en semaine afin de pratiquer leur sport favori. Cette situation est-elle optimale pour leur parcours scolaire? Selon M. Rajotte, « ces déplacements ne sont pas problématiques. Les jeunes seront très bien encadrés à l’école et au hockey ».

Pour ce faire, Jean-Philippe Sansfaçon, de l’école De Mortagne, dirigera les Gaulois du Richelieu en compagnie de Dominic Lapensée, de l’école secondaire Fadette. L’expérience de ces deux entraîneurs permettra aux jeunes athlètes d’atteindre un niveau d’excellence tant sur la glace que sur les bancs d’école.

En regard de cette fusion, il faut garder en tête que les jeunes impliqués dans cette restructuration devront exceller tant au hockey qu’à l’école. Après tout, ils évolueront au sein de la Ligue de hockey d’excellence du Québec!

Alexandre Brouillard | Le Courrier

image