2 mars 2017
Séries midget AAA
Les Gaulois et les Estacades nez à nez
Par: Maxime Prévost Durand
Marco Cavalleri a salué son retour au jeu avec trois buts en deux matchs pour lancer la série face aux Estacades de Trois-Rivières.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Marco Cavalleri a salué son retour au jeu avec trois buts en deux matchs pour lancer la série face aux Estacades de Trois-Rivières. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après avoir balayé les Cantonniers de Magog et remporté le premier duel de leur série quart de finale 3 à 0 face aux Estacades de Trois-Rivières vendredi soir, les Gaulois ont subi dimanche un premier revers en match éliminatoire au compte de 2 à 1 en prolongation.

Publicité
Activer le son

Le joueur étoile des Estacades Cédric Desruisseaux a marqué les deux buts des siens lors d’avantages numériques, dont celui de la victoire avec seulement 48 secondes écoulées en période supplémentaire. Il permettait du même coup aux Trifluviens de créer l’égalité 1-1 dans la série. C’était la première fois que les Gaulois tiraient de l’arrière dans un match éliminatoire.

« On savait qu’on n’allait pas en gagner 14 de suite. Si on avait un objectif avant la fin de semaine, c’était d’aller chercher au moins une victoire à Trois-Rivières et l’objectif a été atteint », a lancé l’entraîneur-chef Marc-André Ronda.

Marco Cavalleri a connu un fort début de série, lui qui avait raté le dernier match face à Magog en raison d’une blessure au haut du corps. Dès son retour au jeu vendredi soir, il a inscrit deux buts pour conduire les Gaulois vers la victoire, en plus d’ouvrir la marque dimanche dans le deuxième match de la série.

Jonathan Lemieux a aussi poursuivi son bon travail devant le filet maskoutain, enregistrant un troisième blanchissage en quatre départs en séries vendredi. Deux jours plus tard, il repoussait 35 des 37 tirs des Estacades dans la défaite.

Au cours de cette séquence, le cerbère a notamment battu un record de la ligue midget AAA pour la plus longue séquence sans allouer de but en séries éliminatoires, soit un total de 172 minutes et7 secondes.

Une défensive affectée

Déjà affectée par la perte de Jérémie Major en fin de saison, la défensive des Gaulois a vu deux autres joueurs tomber au combat au cours de la fin de semaine, soit Sean Larochelle dans le match #1 et Arnaud Lafleur dans le match #2.

Marc-André Ronda a confirmé lundi que Lafleur sera déjà de retour dans l’alignement pour le prochain match, tandis que le cas de Larochelle, blessé au haut du corps à la suite d’une mise en échec, devait être réévalué en cours de semaine.

Avec la blessure inattendue de Larochelle, Mathieu Dolan a obtenu une plus grande responsabilité défensive dans le premier duel de la série, alors qu’il a été utilisé pendant 30:45. « C’est la première fois cette saison qu’un de nos défenseurs joue plus de la moitié d’un match », a noté l’entraîneur.

Un match à la fois

La série quart de finale se poursuivra vendredi à 19 h au Stade L.-P.-Gaucher avec le match #3. L’une des deux formations fera ensuite face à l’élimination dimanche à 14 h dans le cadre du duel #4. Advenant un match ultime, il serait disputé à Trois-Rivières le 8 mars.

Même si la série pourrait connaître son dénouement au cours de la fin de semaine, le pilote des Gaulois n’a pas voulu se projeter trop loin. « On ne veut pas y aller dans le sens que ça pourrait finir dimanche. Quand on aura une chance de gagner, on la saisira », a-t-il simplement dit.

image