26 avril 2018
Les Gaulois freinés en demi-finale de la Coupe Dodge à Gatineau
Par: Maxime Prévost Durand

Quelques semaines après s’être qualifiés dans le carré d’as du tournoi de la Coupe Dodge, les Gaulois de Saint-Hyacinthe ont finalement foulé la glace du Complexe Branchaud-Brière, à Gatineau, où étaient présentées les finales. Après un bon tournoi à la ronde, la formation maskoutaine a vu son parcours prendre fin en demi-finale, samedi, dans une défaite de 5 à 4 face au Phénix du Collège Esther-Blondin.

Publicité
Activer le son

Présentée sous la même formule que la Coupe Memorial dans la LHJMQ, les finales de la Coupe Dodge réunissaient les quatre équipes qualifiées, soit les Gaulois de Saint-Hyacinthe, le Phénix du Collège Esther-Blondin, les Chevaliers de Lévis et l’équipe hôte, l’Intrépide. Ces formations s’affrontaient d’abord dans un tournoi à la ronde avant de passer à la demi-finale et à la finale.

Après avoir remporté deux de leurs trois matchs dans le tournoi à la ronde, les Gaulois ont accédé à la demi-finale contre le Phénix. Les Chevaliers, qui avaient remporté tous leurs duels, passaient directement en finale, tandis que l’Intrépide était éliminé dès la fin du tournoi à la ronde.

Dans sa demi-finale, la troupe de Marc-André Ronda a surmonté un retard de 3 à 1 après deux périodes, mais n’a pas réussi à repartir avec la victoire. Après un but d’Elliot Desnoyers, les Maskoutains ont créé l’égalité avec à peine 1:20 à faire à la rencontre grâce au filet de Jérémy Talbot. L’attaquant du Phénix Stéphane Huard a toutefois réduit à néant cette remontée en marquant le but gagnant avec 19 secondes à écouler.

Les deux formations s’étaient livré une autre féroce bataille dès le premier duel du tournoi à la ronde. Cette fois, Saint-Hyacinthe avait eu le dessus 5 à 4. David Fontaine avait inscrit le but égalisateur pour les Gaulois avec 6 secondes à faire au match, avant qu’Emile Hegarty-Aubin ne scelle le débat en prolongation dès la 4e minute de jeu.

Les Gaulois avaient ensuite battu l’équipe hôte du tournoi, l’Intrépide de Gatineau, au compte de 5 à 3, avant de s’avouer vaincus 6 à 4 contre les éventuels champions, les Chevaliers de Lévis.

En finale, les Chevaliers ont triomphé 2 à 1 contre le Phénix afin de soulever la Coupe Dodge pour une deuxième fois dans leur histoire. La formation lévisienne avait également remporté les honneurs en 2014, alors qu’elle portait le nom des Commandeurs de Lévis.

Desnoyers et Fontaine se démarquent

Sur une note individuelle, certains joueurs des Gaulois ont profité de la Coupe Dodge pour sortir leur meilleur jeu. C’est le cas des attaquants Elliot Desnoyers et David Fontaine, qui ont terminé à égalité au 2e rang des pointeurs avec six points en quatre rencontres.

Desnoyers, qui avait récolté 10 buts en 40 matchs en saison régulière, est celui qui a fait vibrer les cordages le plus souvent parmi tous les joueurs présents à la Coupe Dodge avec ses cinq buts. Fontaine, meilleur pointeur de la formation maskoutaine cette saison, a quant à lui récolté trois buts et trois aides. Le défenseur Alec Rhéaume a également bien fait avec quatre mentions d’aide et un but.

Le Noir et Or couronné deux fois

La relève des Gaulois s’est aussi illustrée à la Coupe Dodge, alors que le Noir et Or de l’école secondaire De Mortagne, affilié à la structure intégrée des Gaulois, a remporté le titre dans deux catégories.

La formation pee-wee AAA relève du Noir et Or a connu un parcours parfait de sept victoires, l’emportant 4 à 3 face au National de Montréal en finale. Le club midget espoir a quant à lui signé six victoires en autant de rencontres pour mettre la main sur le titre. Le Noir et Or a remporté chacun de ses matchs, à l’exception d’un, par un seul but d’écart. En finale, il a battu le Typhon du Séminaire Saint-François 3 à 2. 

image