26 avril 2012
Parcours sans faille à Laval
Les Gaulois midget Espoir champions de la Coupe Dodge!
Par: Maxime Desroches
Les Gaulois du CAG sont champions de la Coupe Dodge 2012 en classe midget Espoir!

Les Gaulois du CAG sont champions de la Coupe Dodge 2012 en classe midget Espoir!

L’écrasante victoire au compte de 8-2 des Gaulois du Collège Antoine-Girouard aux dépens des Seigneurs des Mille-Isles en classe midget Espoir a conclu, dimanche, une épatante deuxième moitié de saison pour la formation de Stéphane Donais.

publicité

Les statistiques sont impressionnantes, et tendent à démontrer la domination du club maskoutain, qui a blanchi son adversaire deux fois en sept rencontres (fiche de 7-0), en plus de remporter cinq de ces matchs par une marge de deux filets ou plus.

L’instructeur de deuxième année Stéphane Donais estime que sa troupe a tardé à trouver son erre d’aller à quelque part en février, après une première moitié de calendrier en dents de scie, mais que lors des deux derniers mois, celle-ci a joué du hockey inspiré, à commencer par les gardiens Samuel Gaudreau et Marc-Antoine Vézina, qui se sont partagé les départs tout au long de la saison.« Nous avons décidé en début de saison d’y aller avec le système d’alternance. Tout le monde était à l’aise avec cette manière de fonctionner. Nous n’avons pas changé la formule lors de la Coupe, et cela a rapporté. Samuel et Marc-Antoine ont été étincelants chacun leur tour durant le tournoi. »

Un groupe affamé

Si les attaquants Samuel Guertin (12 points), Anthony Beauvilier et Anthoni Nadeau (chacun 11 points) ont terminé la semaine au sommet du tableau des pointeurs, l’instructeur Donais croit que c’est surtout l’esprit combatif de son groupe de joueurs qui explique le parcours sans faille des Gaulois.

« Dans les discours d’avant-match, je rappelais souvent aux gars que les équipes championnes font des choses spéciales, qu’elles se comportent différemment des autres. Ils ont prouvé qu’ils sont de cette trempe en bloquant des lancers et en jouant avec l’énergie du désespoir en infériorité numérique, par exemple », relate-t-il.L’entraîneur-chef s’est dit d’autant plus fier de ce triomphe que son club s’était incliné en finale des séries éliminatoires régionales après un beau parcours, début avril.« Cette défaite nous avait donné envie de nous dépasser à notre dernier tournoi de l’année. Nous avions 17 jours afin de nous préparer, ce qui a fait en sorte que nous avons entamé la compétition reposés et déterminés à nous rendre loin. »

Des chiffres éloquents

Durant cette séquence de sept victoires en cinq jours, les Maskoutains ont touché la cible à 30 reprises. En revanche, ils n’ont alloué que 10 buts. Ils ont battu tour à tour les Intrépides de l’Outaouais (3-0), le Typhon de Québec (3-2), les Pionniers de Lanaudière (4-0), les Harfangs du Triolet Sherbrooke (5-2), les Aiglons de Mont-Joli (3-2), le Royal du Lac-Saint-Louis (4-2) et les Seigneurs en finale.

Notons la belle prestation des Mousquetaires de Saint-Hyacinthe classe atome BB à la Coupe Dodge, eux qui ont atteint le carré d’as. Ils ont finalement obtenu la médaille de bronze avec une fiche de trois gains et un revers.

image