15 mars 2018
Hockey midget AAA
Les Gaulois victimes de tricherie
Par: Maxime Prévost Durand
Le préposé à l’équipement des Grenadiers de Châteauguay, Martin Simoneau, a écopé de 20 matchs de suspension pour avoir remis des ancrages de but illégaux au préposé de la patinoire de Châteauguay dans la série contre les Gaulois. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le préposé à l’équipement des Grenadiers de Châteauguay, Martin Simoneau, a écopé de 20 matchs de suspension pour avoir remis des ancrages de but illégaux au préposé de la patinoire de Châteauguay dans la série contre les Gaulois. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Un membre de l’organisation des Grenadiers de Châteauguay a reçu une sanction sévère concernant des gestes posés face aux Gaulois de Saint-Hyacinthe durant les séries éliminatoires. Martin Simoneau, le préposé à l’équipement des Grenadiers, a écopé de 20 matchs de suspension pour avoir remis des ancrages de but illégaux au préposé de la patinoire de Châteauguay, a appris LE COURRIER.

Publicité
Activer le son

Selon nos informations, l’intention derrière ce geste était que les tiges soient utilisées uniquement dans le filet des Gaulois, lors de matchs disputés à Châteauguay, pour permettre un ancrage plus solide. Les Grenadiers voulaient ainsi éviter que le gardien de l’équipe maskoutaine puisse déplacer intentionnellement le but, un geste qu’ils auraient observé lors d’une rencontre entre les deux formations plus tôt dans la saison.

Après avoir eu vent du stratagème, l’organisation des Gaulois a déposé une plainte auprès de la ligue de hockey midget AAA. Au terme d’une enquête, le comité de discipline de la ligue a rendu sa décision le 2 mars. L’organisation des Grenadiers a toutefois décidé d’en appeler de la sanction.

Même si le dossier doit revenir devant le comité d’appel, Martin Simoneau a déjà purgé trois matchs de suspension puisque les Grenadiers poursuivent toujours leur route en séries éliminatoires.

L’enquête initiale a été menée par Claude Gauthier, président ex officio de la ligue, et celui-ci a soumis son rapport à la direction du circuit midget AAA pour que le comité de discipline rende son verdict.

Dans un échange de courriels avec LE COURRIER, M. Gauthier n’a pas voulu dévoiler davantage de détails relativement à la suspension imposée à Martin Simoneau. Il a seulement indiqué que le dossier d’enquête était de nature confidentielle. L’organisation des Gaulois, quant à elle, n’a pas voulu commenter l’affaire.

Les Grenadiers avaient éliminé les Gaulois en trois rencontres au premier tour des séries, dans une série 3 de 5. Leur dernière confrontation s’était d’ailleurs terminée dans l’animosité. Une mêlée impliquant la majorité des joueurs présents sur la patinoire avait éclaté avec six secondes à écouler à la troisième période dans le match #3. Cette échauffourée survenait après le deuxième but des Grenadiers dans un filet désert, celui qui leur donnait une avance de 5 à 1. Une pluie de pénalités avait alors été décernée, mais aucun joueur n’avait été suspendu.

Coupe Dodge

Sur une autre note, les Gaulois reprendront l’action ce samedi alors qu’ils entreront dans le tournoi de la Coupe Dodge, regroupant les équipes éliminées des séries jusqu’ici.

Ils ont rendez-vous avec les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, tombeurs des Lions du Lac Saint-Louis au tour précédent, pour une série de deux rencontres. La première sera disputée au Stade L.-P.-Gaucher samedi à 19 h, tandis que la seconde se tiendra au Sportium, à Sainte-Catherine, le 23 mars à 19 h 30.

L’équipe gagnante de cette série représentera la division Tacks dans le carré d’as de la Coupe Dodge. 

image