8 mars 2012
Cocktail-encan de la Société de l'arthrite
« Les gens doivent être mieux renseignés »
Par: Maxime Desroches
Jean Perron

Jean Perron

Le coloré analyste sportif et ancien entraîneur de la LNH Jean Perron sera de passage à Saint-Hyacinthe, le mercredi 21 mars, à l’occasion de la première édition du Cocktail-encan de la Société de l’arthrite, dont il est le porte-parole.

publicité

Les participants à la soirée cocktail, qui se déroulera à la Cage aux sports de Saint-Hyacinthe, seront invités à miser de façon silencieuse sur les lots obtenus de dizaines de commerçants de la communauté d’affaires maskoutaine.

Jean Perron, qui agira à titre de coprésident d’honneur de la soirée avec l’ancien joueur des Alouettes de Montréal Peter Dalla Riva, a exprimé, en entrevue au COURRIER, sa grande compassion pour les personnes souffrant d’arthrite, une maladie qu’il croit « méconnue d’une grande partie de la population ».« Trop de gens ont tendance à croire que l’arthrite, c’est un problème de santé exclusif aux vieilles personnes. Mais au fond, ce n’est pas du tout le cas. Il y a des cas diagnostiqués chez les jeunes adultes et les enfants aussi. Les gens doivent être mieux renseignés. On doit aussi les encourager à consulter un spécialiste s’ils ressentent des malaises dans leurs articulations », affirme-t-il.Au Québec, on estime qu’environ une personne sur huit sera incommodée à un moment ou à un autre de sa vie par de l’arthrite ou des problèmes d’articulations chroniques. On recense environ 1 500 cas d’arthrite juvénile chez les enfants, soit un élève par école, en moyenne.« Dans le domaine sportif, c’est encore plus vrai. Des exemples de hockeyeurs aux prises avec de l’arthrite une fois leur carrière terminée, il y en a à la tonne. On n’a qu’à penser à l’ancien du Canadien, Chris Nilan », soutient l’homme de hockey, qui affirme s’être senti interpellé par la cause, notamment parce que deux de ses nièces dans la trentaine en souffrent, dont une sévèrement.D’ailleurs, les intervenants de la santé conseillent aux gens atteints d’arthrite de demeurer actifs malgré la douleur et autres inconvénients.« En fait, ça devient presque impossible pour eux de rester sédentaires. Sans bouger, les personnes arthritiques ressentent un inconfort qui devient intolérable à la longue. »En plus de l’organisation de ces encans silencieux, la Société de l’arthrite financera également sa recherche par le biais d’une levée de fonds, la Coupe Victoria. Cinq leaders du domaine sportif, soit Perron, Dalla Riva, Marian Statsny, Carlo Blanchard et Deano Clavet ont pour objectif de récolter conjointement 300 000 $ d’ici la fin mars.La Coupe Victoria se concluera par la tenue, à Prague, en République tchèque, d’un demi-marathon auquel participeront plusieurs coureurs québécois, accompagnés des cinq personnalités sportives.

Les déboires du Tricolore

L’ancien instructeur du Canadien et des Nordiques, ne s’est pas fait prier pour partager ses impressions sur la saison de misère que connaît son ancien club, qui occupait au moment d’écrire ces lignes le 15e et dernier rang de la Conférence de l’Est.

« Les anciens du club, on a tous un peu honte de la tournure des événements. On peut lancer la pierre aux joueurs pour leur manque d’ardeur au travail depuis plusieurs semaines, mais ça commence avant tout avec l’administration de l’équipe. Pierre Gauthier a fait un travail pitoyable dans plusieurs dossiers, que ce soit celui des entraîneurs, ou plus récemment, le cas Cammalleri. Geoff Molson aura des décisions délicates à prendre cet été pour réparer cette catastrophe », analyse-t-il.Questionné à savoir si les joueurs de la formation montréalaise ont lancé la serviette pour le dernier quart du calendrier, Jean Perron est catégorique : « C’est simple, cela va devenir du chacun pour soi d’ici au mois d’avril. L’un va jouer pour son prochain contrat, l’autre pour prouver qu’il a sa place dans la LNH. C’est la réalité de la business qu’est le hockey professionnel ». Dans un encadré à part :Vous pouvez réserver dès maintenant, au coût de 40 $ par personne, votre place pour la soirée Cocktail-encan du 21 mars en communiquant avec Marie-Eve D’Aoust au 819 562-5551 ou au 514 796-3176.

image