24 septembre 2020
COVID-19
Les gens se déplacent en masse pour être testés
Par: Maxime Prévost Durand

La clinique mobile de dépistage de la COVID-19 installée au Pavillon La Coop a permis de tester plus de 745 personnes pour la seule journée de mardi. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pendant que la COVID-19 reprend un peu de vigueur dans la MRC des Maskoutains, avec 34 nouveaux cas confirmés entre le 15 et le 21 septembre, les gens se sont déplacés en masse pour se faire dépister, mardi, lors de la première de quatre journées où une clinique mobile de dépistage était installée au Pavillon La Coop.

Publicité
Activer le son

Pas moins de 745 tests de dépistage ont été réalisés pour la seule journée de mardi, bien au-delà de la moyenne de quelque 300 tests habituellement réalisés lors du passage de ces cliniques mobiles en sol maskoutain.

Les gens ont été si nombreux à se présenter à cette clinique sans rendez-vous que, vers 13 h 30, elle affichait déjà complet pour le reste de la journée, soit jusqu’à 16 h. Des coupons étaient remis aux gens en file d’attente pour leur indiquer une heure à laquelle revenir, tandis que ceux qui se sont présentés en milieu d’après-midi ont dû rebrousser chemin.

Également ouverte au public hier, mercredi, cette clinique mobile de dépistage sera à nouveau en service aujourd’hui et vendredi, de 9 h à 16 h, toujours au Pavillon La Coop (2740, avenue Beauparlant, à Saint-Hyacinthe). Les personnes qui ont été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic de la COVID-19 ou qui présentent des symptômes de la maladie sont particulièrement invitées à aller se faire dépister.

On remarque par ailleurs une légère tendance à la hausse du nombre de cas dans la MRC des Maskoutains avec 34 nouveaux cas confirmés dans les derniers jours. Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires a pratiquement triplé en une semaine dans la région, alors qu’il était question de 11 nouveaux cas pour la période du 8 au 14 septembre. En date de mercredi, la Direction de santé publique de la Montérégie rapportait 43 cas actifs sur le territoire maskoutain.

image