13 septembre 2012
Hockey midget AAA
Les Grenadiers jouent les trouble-fête
Par: Maxime Desroches
Anthony Beauvilier (no. 21), des Gaulois, célèbre le but de son coéquipier Anthoni Nadeau (no. 9) en deuxième période du match de dimanche.

Anthony Beauvilier (no. 21), des Gaulois, célèbre le but de son coéquipier Anthoni Nadeau (no. 9) en deuxième période du match de dimanche.

Un but à 2:23 de la période de prolongation est venu jeter une douche froide sur les Gaulois du Collège Antoine-Girouard lors de leur match inaugural, dimanche, au Stade L.-P.-Gaucher. Les Maskoutains ont laissé filer une mince avance d’un but dans les derniers instants, échappant ainsi un point au classement contre les Grenadiers de Châteauguay, des rivaux de division.

Vainqueurs au compte de 6-5, les visiteurs ont tiré profit des nombreuses bévues défensives des Gaulois, lesquelles ont mené à plusieurs revirements coûteux, particulièrement en début de match. Il n’y avait que cinq minutes au cadran lorsque les Grenadiers ont inscrit leur deuxième but sur une contre-attaque rapide.

Ils s’étaient précédemment inscrits au pointage alors qu’ils évoluaient avec un homme en plus, s’assurant ainsi de tenir silencieuse la foule maskoutaine.À mi-chemin en première période, Antoine Waked s’est occupé de ramener un peu d’enthousiasme dans le Stade L.-P.-Gaucher en redirigeant un tir-passe de Guillaume Brisebois dans la lucarne. L’attaquant recrue a obtenu son deuxième point du match durant la période médiane lorsqu’il s’est fait complice du second but de la saison du défenseur Jérémy Roy.Plus tôt au deuxième engagement, Anthony Beauvilier, auteur de son quatrième, et Anthoni Nadeau, avec son deuxième, avaient replacé le CAG aux commandes de la rencontre. Ce duo, qui se connaît bien pour avoir joué sur le même trio l’an dernier en classe midget Espoir, s’est avéré la bougie d’allumage des Maskoutains à l’attaque après deux parties.« Ils ont une très belle complicité sur la glace. Ils se repèrent facilement en zone offensive et ça donne des résultats, surtout sur l’avantage numérique », explique l’entraîneur-chef des Gaulois, Martin Cadorette.C’est plutôt l’inefficacité de son club sans la rondelle qui a soulevé l’ire de l’instructeur du CAG. Il ne s’est pas gêné pour critiquer la mollesse de son équipe sur certains replis défensifs.« Je n’ai rien à redire sur l’aspect offensif. Toutefois, on a énormément de pain sur la planche sur le plan défensif. On va devoir apprendre de nos erreurs, car on a laissé aux Grenadiers trop d’espace en zone neutre pour contre-attaquer. La solution est sûrement de faire des passes plus courtes au lieu d’essayer d’épater la galerie. C’est notre meilleure chance d’améliorer nos performances défensives », analyse-t-il.Vendredi, lors de leur première joute de saison régulière, les Gaulois avaient disputé un autre festival offensif — cette fois-ci à leur avantage — face à l’Intrépide de Gatineau, en Outaouais. Après un début de rencontre électrisant, les troupiers de Martin Cadorette ont finalement tenu le coup pour l’emporter 7-5. Les prouesses de Beauvilier (trois buts) et de Nadeau (un but, deux aides) ont permis aux Gaulois de creuser un écart que l’Intrépide n’a jamais été capable de combler.Le CAG tentera de retrouver le sentier victorieux en se faisant l’hôte des Vikings de Saint-Eustache, demain à 19 h 30, au Stade L.-P.-Gaucher.

image