17 mars 2016
Série demi-finale Gaulois-Cantonniers
Les honneurs partagés après les deux premiers matchs
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois tenteront de retrouver leur aplomb lors du match 3 de la série contre Magog après la sévère défaite de 9 à 3 subie dimanche au Stade L.-P.-Gaucher. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Gaulois tenteront de retrouver leur aplomb lors du match 3 de la série contre Magog après la sévère défaite de 9 à 3 subie dimanche au Stade L.-P.-Gaucher. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Gaulois d’Antoine-Girouard et les Cantonniers de Magog sont nez à nez après les deux premiers matchs de leur série demi-finale qui ont été disputés samedi soir et dimanche après-midi au Stade L.-P.-Gaucher.

Publicité
Activer le son

Les Maskoutains ont remporté le premier duel au compte de 2 à 0 samedi, avant de s’incliner 9 à 3 le lendemain. Cette série 3 de 5 se transporte maintenant du côté de Magog pour les joutes 3 et 4. Elles ­auront lieu vendredi à 19 h et samedi à 13 h 30 à l’Aréna de Magog.

Le gardien de but Zachary Bouthillier a été brillant lors du premier match, réalisant quelques miracles tout au long de la partie pour conserver la mince avance des Gaulois pendant que l’équipe de Félix Potvin frappait à la porte.

Après une suspension de dix matchs, l’attaquant Guillaume Desmarais a ­célébré son retour au jeu en marquant le deuxième filet des Gaulois en milieu de troisième période. Tristan Mercure a inscrit le premier but en début de ­rencontre.

Satisfait de la sortie de son équipe pour lancer la série, l’entraîneur-chef Martin Cadorette a relevé certains points qui ont fait défaut lors du second duel, où les Cantonniers ont réussi à prendre le plein contrôle.

« Dans le premier match, on a été alerte, on a bien fait les choses, mais dimanche, il y a plein de détails qu’on n’a pas faits », souligne-t-il.

En retard 5 à 1 après deux périodes, ­Antoine-Girouard a pourtant entamé une remontée au début de la troisième ­période, réduisant l’écart à seulement deux buts. On les sentait revigorés et la vapeur tendait à être renversée. Mais les pénalités ont freiné les élans des Gaulois. Les Cantonniers ont d’ailleurs marqué à trois reprises en avantage numérique ­durant le dernier tiers.

« Dans l’excitation, on a pris une ­mauvaise pénalité après notre 3e but et ils ont marqué alors qu’il restait seulement 10 secondes à leur avantage numérique. On a manqué un but sur un 2 contre 1 dans ce désavantage numérique, qui aurait fait 5 à 4. Les deux jambes nous ont coupé après le 6e but. À 6-3, après le début d’une remontée, ça devenait difficile de revenir », analyse Cadorette.

Simon Gravel a marqué à deux reprises dans la défaite. Étincelant la veille, Zachary Bouthillier a été retiré du filet après le 4e but des Cantonniers au profit de Gabriel Waked, qui sautait dans ­l’action pour la première fois depuis le début des séries.

Antoine Demers a réalisé un tour du chapeau et récolté six points pour Magog dans cette rencontre, où 13 joueurs se sont inscrits sur la feuille de pointage. Félix Meunier s’est fait complice de quatre filets en plus d’en marquer un, puis Jakob Breault a enfilé l’aiguille à deux reprises.

Malgré cette sévère défaite, le pilote des Gaulois a confiance que son équipe reviendra en force pour le troisième match. « Je ne pense pas que ça va nous affecter mentalement. […] On sait que ce sont toujours des matchs serrés contre eux. Quand on joue moins bien, on sait rebondir lors du match suivant », conclut-il.

image