24 novembre 2011
Hôtel-Dieu
Les Jardins Marguerite-d’Youville inaugurés
Par: Le Courrier
Christine Poirier, directrice générale de la Fondation Aline-Letendre, Michel Gagné, président de la Fondation, Soeur Diane Beaudoin, supérieure générale des Soeurs de la Charité de Saint-Hyacinthe, Yves Morier, époux de feue Claudette Bernier et initiateur du projet des jardins, Daniel Castonguay, directeur général du CSSS Richelieu-Yamaska et Carl Bérubé, directeur général de l'École professionnelle de Saint-Hyacinthe ont participé à la cérémonie inaugurale.

Christine Poirier, directrice générale de la Fondation Aline-Letendre, Michel Gagné, président de la Fondation, Soeur Diane Beaudoin, supérieure générale des Soeurs de la Charité de Saint-Hyacinthe, Yves Morier, époux de feue Claudette Bernier et initiateur du projet des jardins, Daniel Castonguay, directeur général du CSSS Richelieu-Yamaska et Carl Bérubé, directeur général de l'École professionnelle de Saint-Hyacinthe ont participé à la cérémonie inaugurale.

La troisième et dernière phase des travaux d’aménagement des terrasses et jardins de l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe étant complétée, les membres du conseil d’administration de la Fondation Aline-Letendre ont procédé à leur inauguration en présence des nombreux invités.

La troisième et dernière phase des travaux d’aménagement des terrasses et jardins de l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe étant complétée, les membres du conseil d’administration de la Fondation Aline-Letendre ont procédé à leur inauguration en présence des nombreux invités.

La dernière section de cet ensemble baptisé Les Jardins Marguerite-d’Youville a été nommée Les Jardins Marguerite-Bernier à la mémoire de la regrettée compagne de Yves Morier, l’initiateur du projet. Tous ces anénagements paysagers, dont Les Jardins de Roses et de Papillons à caractère thérapeutique, agrémenteront le quotidien des résidents du centre d’hébergement. Lancé en 2002, le projet a été réalisé dans son entier par les élèves de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe avec le concours financier de la Fondation Aline-Letendre, de la Fondation Claudette-Bernier (15 000 $), des Soeurs de la Charité et grâce aussi à la récente vente d’oeuvres d’art « Douze pinceaux pour une promesse » qui a rapporté 16 000 $.Trois plaques commémoratives dévoilées lors de l’inauguration seront également installées dans les jardins.

image