9 mai 2019
Carte blanche
Les jeunes, fermez-la!
Par: Christian Vanasse

Et répondez simplement à la question d’examen de français secondaire 5 du Ministère : « Peut-on s’adapter aux changements climatiques? » Ben non toé, ils s’indignent. Comme si on leur avait demandé « Peut-on s’adapter à une collision frontale entre une Smart et un 10 roues? » Hey, les jeunes, quand on veut, on peut, OK? On peut fermer les yeux, monter le son de la radio et faire ensuite de la réadaptation pour apprendre à manger avec une paille et peindre avec les doigts de pied.

Même chose avec le climat. On peut fermer les yeux, monter le son de la radio, mettre un masque à gaz avec de la crème solaire 250 et se rebâtir en zone inondable pour continuer à faire rouler l’économie! Yeah. Bon, j’arrête l’ironie un moment pour vous dire que je suis fier de cette jeunesse indignée. Fier de les voir refuser de s’adapter pour plutôt lutter et éviter les conséquences de nos inactions. Fier de les entendre dire : « Faites vos devoirs avant de nous demander de faire les nôtres. »

La jeunesse s’organise, marche et proteste. Devant la menace d’extinction, elle est en mode solution pendant que nos dinosaures se posent encore des questions. Et des solutions, il y en a des tonnes. Tiens, pour réduire, annuler et possiblement inverser les effets du réchauffement climatique, les scientifiques proposent en tout premier lieu d’interdire les gaz frigorigènes, 9000 fois plus dommageables que le CO2 et qui sont contenus dans… les climatiseurs. Rappelons que la CAQ a été élue avec la promesse de… climatiser les maisons de retraite. Voyez le fossé? Alors, un conseil pour les jeunes, fermez-la. Répondez à ce foutu examen, obtenez votre diplôme, présentez-vous aux élections, faites-vous élire, remplacez les dinosaures et, ensuite, dites-leur simplement : maintenant, on va couper l’air climatisé. Adaptez-vous!

image