12 avril 2018
Haltérophilie
Les Jeux du Commonwealth font sortir le meilleur de la Machine Rouge
Par: Maxime Prévost Durand
Les Jeux du Commonwealth font sortir le meilleur de la Machine Rouge

Les Jeux du Commonwealth font sortir le meilleur de la Machine Rouge

Tali Darsigny, Rachel Leblanc-Bazinet et Andréanne Messier, toutes trois du club d’haltérophilie La Machine Rouge, ont chacune livré la meilleure performance de leur carrière lors des Jeux du Commonwealth, disputés ces derniers jours à Gold Coast, en Australie. Grâce à ces résultats, elles ont respectivement remporté l’argent, le bronze et une 4e place dans leur catégorie.

Publicité
Activer le son

La 1re place de la classe des 58 kg a échappé de peu à Tali, qui a présenté un cumulatif de 200 kg. Seule l’Australienne Tia-Clair Toomey a mieux fait, d’à peine 1 kg, pour devancer l’athlète de 20 ans. La performance de la Simonaise lui a permis de surpasser de 3 kg le record canadien junior qu’elle détenait déjà. Avec cinq essais réussis sur six, Tali a également fait tomber sa propre marque à l’épaulé-jeté avec un essai réussi à 112 kg, puis elle a soulevé 88 kg à l’arraché.

« [Je suis] tout à fait satisfaite de la performance que j’ai donnée aujourd’hui, à mes premiers Jeux du Commonwealth », a-t-elle écrit sur Facebook peu de temps après être montée sur le podium. Dans son message, où elle a remercié les différentes personnes de son équipe, elle a souligné avec humour le fait d’avoir finalement franchi la barre psychologique du 200 kg au cumulatif. « Enfin! », a-t-elle lancé, ajoutant plus loin que cette journée restera gravée à jamais dans sa mémoire.

Chez les 69 kg, la Maskoutaine Andréanne Messier a poursuivi sur la même lancée en levant avec succès cinq des six barres qu’elle a tentées. Elle a terminé en 4e place avec un cumulatif de 211 kg, surpassant de plus de 7 kg sa meilleure marque personnelle. Elle a soulevé 95 kg à l’arraché et 116 kg à l’épaulé-jeté.

À son dernier essai, elle a tenté le tout pour le tout afin de monter sur le podium, mais a raté la barre de 122 kg qu’elle devait soulever. Si elle avait réussi, elle aurait du même coup battu le record canadien junior de l’olympienne Marie-Ève Beauchemin-Nadeau.

« Pour une première participation aux Jeux du Commonwealth, je ne pourrais être plus fière de ma performance, a soutenu Andréanne dans un échange avec LE COURRIER. Aujourd’hui, je me suis convaincue que j’avais ma place parmi tous ces athlètes. »

De son côté, la Montarvilloise Rachel Leblanc-Bazinet a raflé le bronze chez les 53 kg avec un cumulatif de 181 kg, à peine 1 kg derrière la 2e place. Elle améliorait du même coup de 4 kg son meilleur total en carrière. Pour y arriver, elle a réussi quatre de ses six essais, soulevant 81 kg à l’arraché et 100 kg à l’épaulé-jeté.

« J’ai vraiment tout donné, a-t-elle affirmé. L’ambiance était incroyable sur le plateau. J’ai eu beaucoup de plaisir durant la compétition. Les entraîneurs étaient vraiment motivants et la foule donnait une énergie supplémentaire qui faisait en sorte que j’avais le goût de me dépasser encore plus. »

Cette performance venait du même coup mettre un baume sur la déception vécue au Championnat du monde senior, quelques mois plus tôt, alors qu’elle avait réussi seulement trois essais pour un total de 176 kg. « Ça me redonne le goût de compétitionner, ce que j’avais perdu depuis quelque temps », a-t-elle souligné.

Après cette participation aux Jeux du Commonwealth, le trio de la Machine Rouge mettra le cap sur le Championnat canadien senior qui se tiendra à Mississauga, en Ontario, à la mi-mai. Tali Darsigny et Andréanne Messier sont les championnes en titre dans leur catégorie respective. 

image