27 février 2020
Hockey collégial
Les Lauréats amorcent la défense de leur titre vendredi
Par: Maxime Prévost Durand

« On est exactement là où on souhaitait être rendus », mentionne l’entraîneur-chef des Lauréats, Louis-Philippe Blanchet, à l’aube des séries éliminatoires. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un blitz de trois matchs en trois jours, marqué par une récolte de cinq points sur une possibilité de six, a mis un terme à la saison régulière des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe la fin de semaine dernière. Même s’ils ont terminé au 7e rang du classement général du circuit collégial division 1 du RSEQ, les champions en titre ont démontré en fin de saison qu’ils seront à nouveau des prétendants sérieux aux grands honneurs.

Publicité
Activer le son

La défense de ce titre s’amorcera dès vendredi pour la formation maskoutaine alors qu’elle devra participer au premier tour des éliminatoires, réservé aux positions 7 à 10 du classement. Elle y affrontera les Nordiques du Collège de Lionel-Groulx, qui ont terminé au 10e rang du circuit collégial. Une série 2 de 3 les opposera.

Le premier match sera disputé ce vendredi, à 19 h, à Saint-Hyacinthe, puis le second sera joué à Blainville samedi soir. Dans l’éventualité d’un match ultime, il se tiendrait mardi à 19 h au Stade L.-P.-Gaucher.

En saison régulière, les Lauréats ont remporté quatre des cinq affrontements entre les deux équipes.

Une équipe à point

Les représentants du Cégep de Saint-Hyacinthe arriveront en confiance puisqu’ils ont signé des victoires lors de cinq de leurs sept derniers matchs.

Pour conclure la saison, l’équipe est allée battre coup sur coup les Jeannois du Collège d’Alma, vendredi, et les Dragons du Collège Laflèche, samedi, avant de s’incliner dimanche soir au Stade L.-P.-Gaucher face aux Patriotes du Cégep de Saint-Laurent. Ces trois rencontres se sont terminées par un pointage de 3 à 2 et les deux dernières ont été décidées en fusillade.

Au-delà des résultats, la manière de jouer des Lauréats permet à l’entraîneur-chef Louis-Philippe Blanchet d’afficher un bel optimisme à l’aube des séries. « On est exactement là où on souhaitait être rendus », mentionne-t-il en entrevue au COURRIER.

La formation maskoutaine sera toutefois privée de son meilleur buteur pour lancer les séries puisque Kevin Desjardins, blessé vendredi, est tenu à l’écart du jeu. Il y a aussi « quelques gars amochés », comme c’est souvent le cas en fin de saison, concède Louis-Philippe Blanchet, mais les petits bobos seront sans doute vite oubliés lorsque les joueurs sauteront sur la patinoire. À titre préventif, il a néanmoins laissé de côté certains joueurs lors du dernier match afin de leur offrir du repos et éviter qu’ils se blessent avant les séries.

Une grande parité

Avec un classement aussi serré que celui de la dernière saison, où seulement cinq points séparent la 1re et la 6e place, tous les espoirs sont permis dans ces séries. « Tout le monde a battu tout le monde cette saison », note l’entraîneur Blanchet.

On a d’ailleurs pu remarquer cette parité tout au long du calendrier puisque la moitié des matchs des Lauréats se sont terminés par un seul but d’écart. De ces 17 rencontres, Saint-Hyacinthe en a remporté huit.

Plutôt que les 36 matchs prévus à l’horaire, les Lauréats n’en auront joué que 35 cette saison. La rencontre face aux Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, qui devait avoir lieu à La Sarre au lendemain de la dernière tempête de neige, n’a finalement jamais été reprise. La tenue de ce match n’aurait eu aucune incidence sur le classement final de ces deux équipes.

Saint-Hyacinthe a terminé la saison avec 42 points et une fiche de 18 victoires, 10 défaites et 7 revers en fusillade ou en prolongation. Dans la section Centre-du-Québec, elle a terminé huit points derrière les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville, qui sont les champions de la saison régulière, et trois points derrière les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy.

image