28 mai 2015
LHJQ
Les Lauréats disparaissent
Par: Maxime Prévost Durand
La LHJQ a repris possession de la concession des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.  Photothèque | Le Courrier ©

La LHJQ a repris possession de la concession des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Dans la discrétion la plus totale, la Ligue de hockey junior du Québec a repris ­possession de la concession des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe. L’équipe ne sera donc pas de retour dans les rangs ­juniors cet automne.

Publicité
Activer le son

Le sort des Lauréats serait connu depuis plus de deux semaines déjà. Les détails de la transaction n’ont toutefois pas été dévoilés.

Pourtant, rien ne laisse paraître un tel ­scénario sur le site de la ligue au moment d’écrire ces lignes. Le logo des Lauréats figure toujours parmi les équipes présentes dans la bannière du site de la LHJQ.

Le Cégep de Saint-Hyacinthe a été avisé le 11 mai que l’équipe ne serait pas de retour cet automne, a indiqué Véronique Blain, ­directrice des communications et des ­affaires corporatives du Cégep. Quelques jours plus tard, le sort de la formation était officialisé. « Nous avons reçu le document officiel de la ligue le 20 mai. La LHJQ reprend possession [de la concession]. » Les Lauréats oeuvraient au sein de la LHJQ depuis trois saisons.

Mme Blain estime que la ligue et le Cégep en sont venus à cette conclusion puisque « c’était la meilleure solution », référant par la suite à un communiqué qui doit paraître prochainement pour davantage de détails.

Plusieurs questions avaient été soulevées depuis que les Lauréats ont reçu l’approbation du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) d’intégrer la ligue collégiale à ­l’automne 2016. La machine à rumeurs s’était emballée en mars dernier lorsque La Voix de l’Est avait évoqué la possibilité que les ­Lauréats (et les Cougars de Sherbrooke, dans la même situation que Saint-­Hyacinthe) soient expulsés de la LHJQ alors qu’ils devaient en théorie y disputer une ­dernière saison avant de faire le saut dans les rangs collégiaux.

La situation des deux équipes, que la LHJQ jugeait elle-même particulière, aurait créé un malaise chez certains gouverneurs d’équipes. Dans la foulée des rumeurs ­d’expulsion, le commissaire Guy Ryan s’était abstenu de tout commentaire, stipulant qu’il y aurait des discussions avec les ­gouverneurs des équipes dans les semaines ­suivantes avant que quelconque déclaration ne soit formulée.

Appelé à commenter la fin des activités des Lauréats, M. Ryan a indiqué qu’il ­préférait attendre la diffusion du ­communiqué ­officiel avant d’émettre ses commentaires.

Repêchage de dissolution

Tous les joueurs qui s’alignaient avec les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe au cours de la saison 2014-15 sont déjà associés à une nouvelle équipe.

Un repêchage suivant la dissolution de l’équipe aurait eu lieu le 18 mai, alors que les gouverneurs des différentes équipes de la ligue étaient réunis. Les joueurs ont été ­avisés de la fin des activités de l’équipe le 13 mai par le Cégep.

Du mouvement dans la LHJQ

En plus de la dissolution des Lauréats, plusieurs questions entourent maintenant l’avenir des Cougars de Sherbrooke, qui doivent eux aussi joindre la ligue collégiale en 2016. La ligue ne s’est toujours pas ­prononcée à cet égard.

Outre ces dossiers, il y a eu d’autres ­mouvements dans la LHJQ depuis la fin des séries éliminatoires. Les Condors de Kahnawake sont devenus la ­propriété de l’Association de hockey mineur de ­Chambly et s’appelleront dorénavant les Forts de Chambly, a confirmé la ligue, ­tandis que les ­Maroons de Lachine ­auraient été vendus à un groupe de ­l’Outaouais, où la formation ­représentera dès l’automne prochain la ville de Gatineau, selon la Voix de l’Est.

image