12 mars 2015
Les Lauréats en vacances
Par: Maxime Prévost Durand

La série entre les Lauréats de Saint-Hyacinthe et les Montagnards de Sainte-Agathe a connu son dénouement dimanche lorsque les favoris, les ­Montagnards, ont remporté le ­quatrième match de la série 4 à 2 pour éliminer l’équipe maskoutaine dès le premier tour de la ronde éliminatoire.

Après avoir perdu le premier rendez-vous à Sainte-Agathe, les Lauréats ont créé ­l’égalité dans la série le jeudi 5 mars au Stade L.-P.-Gaucher en l’emportant 3 à 2 en prolongation. Philippe Lévesque a joué les héros à 8:22 de la période ­supplémentaire en procurant la victoire aux Maskoutains.

La troupe de Louis-Philippe Blanchet s’est ensuite inclinée 4 à 1 du côté de ­l’aréna de Sainte-Agathe-des-Monts et prenait du même coup un retard de 2 à 1 dans la série. Le gardien des Montagnards, ­Anthony Beauchamp, a marqué dans un filet désert en fin de rencontre.

Le dos au mur, les Lauréats se devaient de remporter l’affrontement de ­dimanche pour pousser la série à la ­limite, une ­mission que l’équipe n’a pas été en mesure d’accomplir au terme des 60 minutes de jeu.

Les Montagnards ont dominé la ­première période, mais se sont butés à un Vincent Gervais en pleine possession de ses moyens. En retard 1 à 0, les Lauréats ont sombré dans l’indiscipline, mais ils ont réussi à fermer la porte à l’attaque ­agathoise, qui a eu l’avantage numérique ­pendant les cinq dernières minutes de la première période.

Il a fallu attendre jusqu’en troisième ­période pour voir un autre but. Benjamin Bohémier, qui avait procuré la victoire aux Montagnards dans le premier match, a ­doublé l’avance des siens en début de ­période.

Saint-Hyacinthe a brisé la glace quelques instants plus tard lorsque ­Pier-Alexandre Trudeau, bien positionné dans l’enclave, a profité d’une passe de Benjamin Brault pour tirer sur réception et tromper la vigilance d’Anthony Beauchamp.

Trois minutes plus tard, une poussée à 3 contre 2 en désavantage numérique a ­permis au défenseur Jacob Jacques de créer l’égalité. Sauf que les Montagnards, ­toujours en avantage numérique, n’ont mis qu’une trentaine de secondes pour riposter et reprendre les devants grâce à Joël Caron, le meilleur buteur agathois. Antoine Venne a offert le but d’assurance aux Montagnards avec un peu plus d’une minute à écouler avant le son de la sirène, donnant le coup de grâce aux Lauréats.

Les esprits s’échauffent

Après le troisième but des Montagnards dans ce dernier match disputé au Stade L.-P.-Gaucher, les choses auraient pu mal tourner dans la foule lorsque deux hommes en sont presque venus aux coups dans les estrades derrière le banc des visiteurs.

De nombreuses personnes et des membres du personnel de sécurité sont ­venus séparer les deux adultes avant qu’une bagarre éclate.

Les esprits se sont aussi échauffés sur la patinoire, offrant un spectacle assez ­physique. D’ailleurs, pas moins de onze punitions pour rudesse ont été décernées dans le match. Il n’y a toutefois pas eu de bataille.

Gervais brillant

Même si les Lauréats n’ont pas réussi à traverser la première ronde des séries, ils peuvent tout de même se vanter d’avoir chauffé l’une des meilleures formations de la LHJQ.

Le gardien Vincent Gervais a joué un rôle clé dans cette série pour garder l’équipe maskoutaine dans le coup. Il a été fumant lors de ses deux sorties au Stade L.-P.-Gaucher, comme en ­témoignent ses 81 arrêts sur 87 lancers. Le Varennois a sauvé la mise à plusieurs reprises, grandement efficace dans ses déplacements pour suivre le disque.

Le titre de joueur du match lui a ­d’ailleurs été décerné au terme de la ­deuxième rencontre de la série.

image