23 novembre 2017
Football collégial D3
Les Lauréats sont champions du Bol d’Or!
Par: Maxime Prévost Durand
Les Lauréats l’ont emporté 35 à 20 pour mettre la main sur leur premier Bol d’Or. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Lauréats l’ont emporté 35 à 20 pour mettre la main sur leur premier Bol d’Or. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Léo Sarteel et Ézéchiel Blouin célèbrent la conquête du Bol d’Or.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Léo Sarteel et Ézéchiel Blouin célèbrent la conquête du Bol d’Or. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Lauréats peuvent dire mission accomplie. Avec le Bol d’Or comme seul objectif en tête cette saison, l’équipe du Cégep de Saint-Hyacinthe est passée de la parole aux actes samedi soir en soulevant le trophée pour la première fois de sa jeune histoire. Les Maskoutains ont signé une victoire de 35 à 20 face aux Gaillards du Cégep de Jonquière, en finale provinciale de la division 3 collégiale, disputée au Centre Claude-Robillard, à Montréal.

Publicité
Activer le son

Les Lauréats ont mené du début à la fin du match, résistant à la remontée entamée par leurs adversaires en fin de rencontre. « Jonquière a une excellente équipe, mais on a réussi à capitaliser sur certaines de leurs erreurs. On a seulement été plus opportunistes », a souligné l’entraîneur-chef Sébastien Deschamps en entrevue sur le terrain après la rencontre.
« Je suis sans mot, c’est un rêve qui se réalise, a lancé Olivier Choquette, l’un des vétérans des Lauréats. Je suis revenu une dernière année et je ne le regretterai jamais. On a travaillé tellement fort durant la saison. Je suis fier des gars avec qui j’ai joué. »
Le quart-arrière Frédérick Leblanc a connu son meilleur match de la saison, menant l’attaque avec des passes précises et une belle diversité de jeux. Sa performance, ponctuée de deux touchés par la course et d’une passe de touché à Émile Grenier, lui a valu le titre de joueur par excellence du côté des Lauréats.
« Job is done, s’est-il exclamé. On est venu ici pour gagner et c’est ce qu’on a fait. On s’est préparé toute la semaine pour eux et on a bien travaillé. J’ai peut-être eu le titre de MVP, mais ce sont tous les joueurs sur le terrain avec moi qui ont remporté cette partie. »
Le botteur Samuel Ouellet a quant à lui réussi quatre placements, dont deux dans les trois dernières minutes de jeu, pour aider les Lauréats à l’emporter. Son plus long botté a été réalisé sur une distance de 37 verges.
Une avance confortable, une remontée avortée
Les Lauréats ont pris une avance confortable tôt dans la rencontre, menant déjà 19 à 0 au milieu du 2e quart grâce à un touché de sûreté, un placement et deux touchés.
Plutôt discrète jusque-là, l’attaque des Gaillards a connu son réveil avant la mi-temps grâce à une longue séquence offensive qui s’est conclue sur une course d’une verge pour le touché. Les Lauréats ont ajouté un placement pour retourner au vestiaire avec un pointage de 22 à 7.
Saint-Hyacinthe a accentué son avance au 3e quart. Après un botté bloqué par la défensive plaçant l’attaque dans la zone payante, les Lauréats ont réussi un troisième majeur pour porter la marque 29 à 7.
Les Jonquiérois n’ont toutefois pas baissé les bras et ont tenté d’orchestrer une remontée. Après avoir marqué un touché sur le dernier jeu du 3e quart, les Gaillards ont réduit l’écart à 29-20 sur un jeu de plus de 20 verges jusqu’à la zone des buts avec un peu moins de sept minutes à faire au match. Ils ont toutefois raté le converti de deux points. Les Lauréats ont ensuite réussi à écouler assez de temps, en plus d’ajouter six points au tableau, pour mettre fin aux espoirs des Gaillards.

image