22 novembre 2012
Allégations de fraude
Les leaders étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe se défendent
Par: Le Courrier

Visés par des allégations de fraude de la part d’un regroupement qui se propose de faire la revue de l’actualité entourant le mouvement étudiant, le nouveau président et le président sortant de l’association étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe envisagent de s’en remettre aux tribunaux pour rétablir leur réputation.

Le groupe MouvementÉtudiant.info, qui se présente comme une plate-forme de nouvelles indépendante de toute affiliation syndicale étudiante, avait publié le 31 octobre des allégations de fraude contre l’exécutif du Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe (REECSH).

Dans une courte missive publiée sur sa page Facebook, le groupe annonçait une « profonde crise au Regroupement des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe » et une démission en bloc, résultant « d’allégations de fraude, d’interprétation partisane des règlements généraux, d’un comptage de bulletin (sic) de vote de grève en Mars (sic) trafiqué par des membres de l’exécutif et des représentants de la FECQ, manipulation des votes à l’assemblée générale de ce mardi également, mauvaise utilisation de l’argent des membres au profit de la FECQ et utilisation mal expliqué (sic) de cet argent ainsi que non-respect des mandats votés par les instances démocratiques du REECSH. »Le nouveau président élu du REECSH, Alexis Tremblay, a lui-même été mis au courant de ces allégations par Facebook. Il a eu tôt fait de répliquer dans une lettre résumant la gestion financière des derniers mois. En entrevue avec LE COURRIER, il n’a pas caché la difficulté avec laquelle il a vécu les dernières semaines. « Ce n’est pas un début de mandat facile. Quand on s’implique, on ne s’attend pas à ce que des gens portent atteinte à notre réputation comme ça, sans aucune justification. On n’est plus à l’époque de pointer des sorcières dans la rue. S’ils ont quelque chose à nous reprocher, qu’ils nomment clairement nos torts et qu’ils montrent ce qui leur laisse croire à ça. » Selon lui, une houleuse course à la présidence aurait probablement mené à ces « accusations sans fondement ». Il faut savoir que, bien qu’il se présente comme indépendant, certaines personnes associées au MouvementÉtudiant.info sont liées à l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) « qui a depuis longtemps dans sa mire de désaffilier le Cégep de Saint-Hyacinthe » de la Fédération étudiante collégiale du Québec, fait remarquer Anthony Chiasson-Leblanc, président sortant du REECSH. « L’ASSÉ est capable de jouer dur, mais nous n’entrerons pas dans le jeu des allégations gratuites. Il y en a assez eu. Des avocats étudient le dossier » s’est limité à dire M. Chiasson-Leblanc, devenu directeur aux affaires externes.Il a d’ailleurs réaffirmé que chacune des décisions prises par son conseil d’administration était démocratique et que le remboursement de chaque montant a été fait selon un processus strict, avec pièce justificative à l’appui. « Quant à la manipulation des votes secrets, même le juge Rolland de la Cour supérieure a souligné nos efforts pour rendre les votes légitimes. Aucun membre de l’exécutif n’a participé au dépouillement et des gens de toutes allégeances surveillaient le processus. »M. Chiasson-Leblanc a aussi rappelé que le don de 20 000 $ fait à la FECQ au printemps (qui figure parmi les allégations) a été voté démocratiquement par près de 800 étudiants et que le prêt accordé par le conseil d’administration serait remboursé par la FECQ avant la fin de l’année scolaire. « En fait, c’était plutôt comme une avance de notre cotisation, qui est déduite de ce que l’on doit cette année », a-t-il précisé. Reste néanmoins que les allégations ont des conséquences sérieuses sur l’administration du REECSH. « Devant le flou qui entoure notre nomination, la direction du Cégep a retenu les cotisations cette année, a dit M. Tremblay la semaine dernière. Les conséquences sont réelles pour tous les étudiants. Ça nous empêche d’avancer. »

Transparence

Le nouveau président fait toutefois remarquer que les allégations arrivent justement après une remise en ordre des finances de l’association. « Les livres n’avaient pas été bien tenus depuis quelques années et au printemps, un gros travail a été fait. Maintenant, on peut retrouver facilement les pièces justificatives de chaque dépense, incluant toutes celles effectuées pendant le conflit. »

Une firme indépendante est en charge de la vérification comptable et son rapport, dès qu’il sera complété, pourra être consulté par tous les étudiants, a-t-il assuré. « Les membres du REECSH sont tous les bienvenus s’ils veulent consulter les documents ou poser des questions. On veut être transparents. »Le MouvementÉtudiant.info n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

image