13 octobre 2011
Hockey midget AAA
Les Lions doublent les Gaulois
Par: Maxime Desroches
Le gardien Philippe Cadorette présente une fiche de 6-0 pour les Gaulois en ce début de saison.

Le gardien Philippe Cadorette présente une fiche de 6-0 pour les Gaulois en ce début de saison.

La rivalité qui anime les Gaulois du CAG et les Lions du Lac-Saint-Louis risque de grimper en intensité cette saison. Même s’ils sont dans la même section, les deux formations occupent présentement, sur un pied d’égalité, la tête du classement du circuit midget AAA.

Vendredi, au Centre civique de Dollard-des-Ormeaux, les Lions ont remporté par la marque de 4-2 le premier des quatre matchs que se disputeront les Maskoutains et le Lac-Saint-Louis cette année.

En dépit de leur avantage de 36-33 au chapitre des lancers au but, les Gaulois n’ont touché la cible qu’à deux reprises, sur des filets inscrits par les attaquants Joey Ratelle et Nicolas Leblond.

L’avantage numérique à plat

Les unités spéciales, médiocres tout au long du match, ont coulé les Gaulois, surtout lors du deuxième engagement. En l’espace de quinze minutes de jeu, les Lions ont marqué deux buts avec l’avantage d’un homme, en plus d’en ajouter un en désavantage numérique, leur conférant une confortable avance de 4-1 en début de troisième vingt. De son côté, le CAG a été incapable de noicir la feuille de pointage en sept situations d’avantage numérique.

Le gardien des Gaulois, Philippe Desrosiers, a réalisé 29 arrêts dans cette cause perdante. « On a connu un très bon début de match, mais leur premier but a coupé notre rythme. Ils ont profité d’un passage à vide en deuxième période pour prendre une avance de deux buts, mais on ne s’est pas découragé pour autant. Je retire beaucoup de positif de cette rencontre car on ne s’est pas laissé intimider par une équipe très talentueuse », a affirmé l’entraîneur-chef des Gaulois, Martin Cadorette.

Trois en trois en fusillade

Lors d’un second match disputé à l’intérieur de sa division, le CAG a retrouvé le sentier victorieux, dimanche, en revenant de l’arrière contre les Cantonniers de Magog pour finalement l’emporter 3-2 à l’issue d’une séance de tirs de barrage.

L’unité d’avantage numérique des Maskoutains a retrouvé ses lettres de noblesse, marquant ses deux buts, dont le filet égalisateur inscrit par Mathieu Ayotte, pendant qu’un joueur des Cantonniers se trouvait au cachot.Toujours invaincu après six départs en ce début de saison, le gardien Philippe Cadorette a stoppé 26 des 28 lancers dirigés vers lui, en plus d’être parfait durant la séance de fusillade.« C’était un scénario bien différent de celui de vendredi. Cette fois, on affrontait une équipe qui préfère fermer le jeu et qui prône un jeu discipliné et défensif. C’est tout le contraire du Lac Saint-Louis, qui joue avec une mentalité offensive, même lorsqu’elle évolue en désavantage numérique », a noté l’instructeur Cadorette.« Même si c’est nous qui avons créé l’égalité en troisième période, ce match n’aurait pas dû se rendre en fusillade. Notre total de chances de marquer était supérieur au leur, mais on a joué de malchance sur quelques jeux. »Les Gaulois seront de retour au Stade L.-P.-Gaucher pour y disputer deux parties devant leurs partisans, cette fin de semaine. Ils auront d’abord l’occasion de venger leur revers de vendredi dernier contre le Lac Saint-Louis, demain, à compter de 19 h 30. S’ils veulent venir à bout des Lions, les Gaulois devront porter une attention particulière au meilleur marqueur de la ligue, Jonathan Drouin, qui constitue une menace à chacune de ses présences sur la ligue. En seulement huit parties, le choix de première ronde des Mooseheads d’Halifax a déjà amassé 20 points.« Il faudra trouver un moyen de le contrer. Au moins, l’avantage de la glace nous donne droit au dernier changement. On va tenter de s’ajuster et de lui rendre la vie difficile. »Les Forestiers d’Amos seront ensuite de passage à Saint-Hyacinthe, dimanche, à 14 h.

image