12 mai 2011
Vitrine humaine pour une bonne cause
Les mannequins du Antonio Moreau s’animeront
Par: Le Courrier
Les fonds amassés lors du Vitrin-O-thon financeront une équipe de skieurs damasiens lors du Défi 24 heures Tremblant. Une activité de financement au profit de la Fondation Charles-Bruneau.

Les fonds amassés lors du Vitrin-O-thon financeront une équipe de skieurs damasiens lors du Défi 24 heures Tremblant. Une activité de financement au profit de la Fondation Charles-Bruneau.

Le magasin Antonio Moreau organise une collecte de fonds sous forme de vitrine humaine. Des équipes se relaieront pendant 24 heures pour garder la pose les 20-21-22 mai au complexe M. Chaque dollar donné équivaudra à une minute de pause, sans bouger! Une première qui risque de faire des petits.

Publicité
Activer le son

« C’est une idée qui m’est venue en dormant », explique la directrice des ventes au détail, Valérie Poulin. L’an dernier, Antonio Moreau s’était allié une équipe de skieurs du défi 24 heures Tremblant, une activité annuelle qui vise à récolter de l’argent pour les enfants malades ou défavorisés.

Simplement en proposant aux clients d’ajouter un 2 $ à leur facture, le détaillant a recueilli 57 000 $ l’an dernier. Cette année, Valérie Poulin a voulu innover et transformer le tout en quelque chose d’interactif. Le 20 mai, de 16 à 20 h, ce sera la soirée des enfants. Chaque enfant jouera le rôle d’un mannequin pour 20 minutes. Afin de leur faciliter la tâche, ils auront à effectuer 20 poses de 1 minute. Un grand défi lorsqu’on pense à l’énergie des enfants!Le samedi et le dimanche, l’heure d’ouverture sera exceptionnellement prolongée jusqu’à 21 heures. Les participants, regroupés en équipes de quatre, prendront la pose pour un total de huit heures chacun. « Les participants ne choisissent pas leur position, c’est comme les enfants malades, ils ne décident pas de tomber malades », explique Mme Poulin. Les clients seront les bourreaux des participants, plus ils débourseront en dons et plus ils auront de pouvoir sur la durée de la position choisie.Valérie Poulin affirme que les gens sont attirés par les vitrines vivantes à New York et à Paris. En mélangeant le concept à une collecte de fonds, Mme Poulin espère faire du Vitrin-o-thon une activité originale récurrente.Les personnes qui souhaitent s’inscrire en tant que mannequins peuvent le faire par téléphone ou en se rendant dans un commerce Antonio Moreau. L’objectif de cette première édition est d’obtenir un dollar pour chaque minute du Vitrin-o-thon. Toute l’équipe du commerçant invite la population à cette campagne de financement qui se veut festive. Certaines rumeurs font état que des employés pourraient se prêter au jeu.L’activité se déroule en collaboration avec la compagnie Message Factory.

image