20 décembre 2012
Programme environnemental « Changez d’air! »
Les municipalités appelées à s’engager
Par: Le Courrier

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) s’apprête à lancer le 1er janvier la deuxième phase de « Changez d’air! », un projet-pilote environnemental de retrait et de remplacement de vieux appareils de chauffage au bois.

Publicité
Activer le son

Cette phase prévoit la participation volontaire des municipalités du Québec, sans quoi, un résident vivant dans une municipalité n’ayant pas adhéré au programme ne pourra se prévaloir des remises pouvant aller jusqu’à 600 $.

À quelques semaines de la mise en opération de cette deuxième phase, Sainte-Martine, Otterburn Park, Saint-Hyacinthe, Upton, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Howick, Saint-Marcel-de-Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Dominique et La Présentation sont les municipalités de la grande région de la Montérégie qui ont adhéré au programme. André Bélisle, président de l’AQLPA, appelle les municipalités du Québec qui n’ont toujours pas adhéré à « Changez d’air! » à s’engager. « La première phase du programme a connu un énorme succès auprès de la population québécoise et on lance maintenant le défi aux municipalités de montrer qu’elles peuvent faire mieux. À ce jour, partout en province, nous comptons 35 municipalités offrant le programme à leurs résidents et trois MRC évaluent la possibilité de gérer la totalité des municipalités de leur territoire. Nous sommes heureux de leur participation et nous poursuivons activement nos approches auprès des autres municipalités afin d’obtenir un maximum d’inscriptions avant le 31 décembre », explique M. Bélisle.

Une première phase réussie

Après une première phase fort populaire qui a débuté le 15 août et qui se terminera le 31 décembre 2012, près de 3 000 vieux appareils de chauffage au bois auront été jusqu’ici retirés ou remplacés.

Un important facteur de succès du programme réside dans le partenariat avec l’Association des professionnels du chauffage (APC) et l’adhésion de plus de 130 détaillants, manufacturiers et distributeurs, dont 26 dans la région de la Montérégie. En plus des efforts de promotion, les détaillants et manufacturiers contribuent au financement du programme. Alors que la phase I était accessible à tous les résidents du Québec à l’exception de l’Île de Montréal (qui a son propre programme), la phase II aura une portée différente. En effet, en vertu de son entente avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), l’AQLPA, gestionnaire du programme, doit limiter, dans la phase II, l’accès uniquement aux résidents des municipalités qui auront adhéré à « Changez d’air! ». En retirant les appareils désuets, l’AQLPA et ses partenaires visent à réduire de manière significative la pollution atmosphérique à l’origine du smog hivernal, phénomène de plus en plus fréquent dans plusieurs régions au Québec. La pollution atmosphérique émise par les vieux appareils de chauffage au bois est source d’autres problèmes environnementaux ayant un impact sur le changement climatique et sur la santé publique. D’ailleurs, un récent épisode de smog de quelques jours est survenu en novembre dans plusieurs régions du Québec, autant dans les grands centres urbains que dans les petites municipalités rurales. Dans de telles situations, on observe habituellement une augmentation de visites dans les hôpitaux de 10 à 15 % reliés à des maladies cardiorespiratoires.

Des remises intéressantes et incitatives

Il est encore temps pour tous les résidents de la grande région de la Montérégie de profiter de la remise, jusqu’au 31 décembre. À compter du 1er janvier, seuls les résidents des municipalités qui auront préalablement adhéré au programme pourront se prévaloir des remises. En se conformant aux critères d’admissibilité, le programme « Changez d’air! » pourrait permettre aux résidents de récupérer :

– 100 $ s’ils retirent un appareil; – 400 $ s’ils le remplacent par un appareil de chauffage d’appoint admissible; – 500 $ s’ils le remplacent par un appareil de chauffage central admissible; – et jusqu’à 100 $ additionnels pour le changement du système d’évent lors d’un remplacement. Pour en bénéficier, il suffit de remplir le formulaire d’admissibilité au www.changezdair.org .Il est important d’attendre la confirmation d’admissibilité avant de compléter l’achat d’un appareil chez un détaillant participant. Rappelons que l’AQLPA est gestionnaire du programme avec le soutien financier du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) et de l’Association des professionnels du chauffage (APC).

image