29 septembre 2011
Football secondaire
Les Patriotes benjamins s’écroulent en fin de match
Par: Maxime Desroches
Les Patriotes benjamins ont été vaincus par les Dragons de St-Jean-Vianney, dimanche, à Montréal.

Les Patriotes benjamins ont été vaincus par les Dragons de St-Jean-Vianney, dimanche, à Montréal.

Les Dragons de St-Jean-Vianney ont joué un vilain tour aux Patriotes benjamins de l’École secondaire Saint-Joseph, dimanche, à Montréal. Ils ont marqué 15 points sans réplique dans les derniers instants du quatrième quart pour se sauver avec une victoire de 31-22.

Publicité
Activer le son

Des touchés de Simon Langlois, Benjamin Boisvert et Xavier Bégin, de même qu’un touché de sûreté de Xavier Champoux, avaient pourtant conféré aux Maskoutains une avance de 22-16, alors qu’il ne restait que cinq minutes à la rencontre.

« À ce moment, tout s’est écroulé pour nous. Nous avons commis une erreur défensive, deux interceptions coup sur coup pour leur permettre de revenir dans le match », affirme l’entraîneur-chef Claude Gaudreau.Il faut dire que les Patriotes ont laissé plusieurs points sur le terrain en raison de plusieurs opportunités bousillées à l’attaque. Au premier quart uniquement, l’ESSJ s’est vu refuser deux touchés en raison de pénalités méritées, mais coûteuses.En défensive, Samuel Vadnais, secondé par Étienne Ravenelle, William Pelletier et Xavier Champoux, a brillé dans le revers des siens. Il a réalisé une interception, de même que plusieurs beaux plaqués.Les benjamins joueront leur prochaine partie à St-Jean, le dimanche 2 octobre. Ils y affronteront les Obélix de la Polyvalente Armand-Racicot.

Quatre en quatre pour les cadets

Les Patriotes cadets ont quant à eux poursuivi leur travail de destruction, cette fois-ci au domicile des Polypus de l’École Fernard-Lefebvre. Ils se sont emparés de l’exclusivité du premier rang du circuit avec un gain décisif de 46-7. Les Sorelois étaient pourtant eux aussi invaincus après trois parties en ce début de saison.

La domination offensive des Maskoutains fut notamment l’affaire de Nicolas Desnoyer, avec plusieurs longues courses, et d’Antoine Roger, avec quelques beaux attrapés menant à deux touchés. Le demi Christophe Morin s’est également illustré lorsque sollicité.Intraitable surtout en deuxième demie, alors qu’elle n’a rien accordé aux Polypus, la défensive maskoutaine s’est montrée avare de points. Elle a notamment stoppé ses adversaires sur deux essais consécutifs à la porte des buts des Patriotes avec une seule verge à franchir, lors du troisième quart.Après quatre rencontres disputées sur la route pour débuter le calendrier, les cadets retrouvent enfin leurs partisans demain, à 19 h 30, à l’École secondaire Saint-Joseph. Ils se mesureront aux Oursons de la Polyvalente Marcel-Landry.

image