13 novembre 2014
Les Patriotes veulent un autre doublé
Par: Maxime Prévost Durand
Les Patriotes n’ont fait qu’une bouchée des Broncos de l’école Baie-Saint-François en finale régionale juvénile division 2b. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Patriotes n’ont fait qu’une bouchée des Broncos de l’école Baie-Saint-François en finale régionale juvénile division 2b. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour une deuxième année consécutive, les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph ont remporté la finale régionale de la classe juvénile division 2b. L’équipe a été impitoyable devant les Broncos de l’école Baie-Saint-François vendredi soir, l’emportant 34 à 1.

Publicité
Activer le son

Les Maskoutains accèdent du même coup à la finale interrégionale et affronteront dimanche les Mustangs de Chicoutimi, représentants de la région Québec-Chaudière-Appalaches. La rencontre aura lieu à Granby à 15 h sur le terrain J.-Y.-Phaneuf.

L’an dernier, les Patriotes avaient remporté le titre interrégional par une victoire convaincante de 34 à 7 devant les représentants du RSEQ Lac Saint-Louis.

Le but était clair depuis le début de la saison 2014 : tout autre résultat qu’une participation à la finale interrégionale aurait été décevant pour l’équipe.

Ils y ont donc mis tous leurs efforts vendredi dernier pour atteindre cet objectif en signant une victoire convaincante.

Les Patriotes n’ont pas tardé à s’inscrire au pointage. Dès le premier jeu à l’attaque, le porteur de ballon Benjamin Messier y est allé d’une longue course jusque dans la zone des buts pour donner le ton à la rencontre.

L’unité défensive des Broncos a alors montré sa ténacité sur la possession suivante de l’ESSJ, arrêtant l’attaque à trois reprises alors que le ballon se trouvait à sa ligne d’une verge.

Les Patriotes ont dû attendre le début du second quart pour ajouter sept autres points, sur un jeu de passe parfait de plus de 40 verges de Marc-Antoine Guilbault à Antoine Roger, digne d’une séquence de Tom Brady et Rob Gronkowski dans la NFL.

Menant 14 à 1 au retour de la mi-temps, les Patriotes ont joué efficacement, tant à l’attaque qu’en défensive pour conserver cette avance. Benjamin Messier a ajouté un touché, sous les sirènes des pompiers venus encourager l’équipe locale quelques minutes, au début du troisième quart sur une succession de courses.

L’ESSJ a ensuite profité du cafouillage d’un joueur des Broncos sur le retour de botté de remise en jeu pour reprendre le ballon profondément en territoire adversaire. Le touché n’aura été qu’une formalité pour mener 27 à 1, donnant le coup de grâce aux visiteurs. Un dernier majeur a été inscrit au quatrième quart.

Respectant un engagement tenu auprès des joueurs au début de la saison, l’entraîneur-chef Yvon Messier, que l’on reconnaissait facilement au fil des ans avec sa moustache, a dû se raser après la conquête du titre régional des siens. Au moins, il s’est évité la douche de Gatorade à la fin de la partie!

image