18 juin 2015
Les popotes roulantes se font couper les vivres
Par: Le Courrier
publicité

Selon les modalités du programme Nouveaux Horizons, chapeauté par Emploi et Développement social Canada, la popote roulante n’est pas admissible au financement accordé parce qu’elle est considérée par ces derniers uniquement comme « un service de santé de base ou de services sociaux aux individus ».

Le service de popote roulante est certes un service social, mais il doit être considéré, sur la base du financement de Nouveaux Horizons, comme étant une activité communautaire au même ordre que les cuisines communautaires.

En effet, la popote est PAR et POUR les aînés. La majorité des personnes en cuisine et qui livrent le repas sont des bénévoles aînés. Il est important de rappeler que la moyenne d’âge des bénévoles dans les popotes roulantes est de 72 ans.

« Le service de popote roulante, du fait qu’il implique la population de manière bénévole, contribue au maintien actif en société des aînés. Il leur permet de s’impliquer dans leur communauté et de partager leurs compétences avec des bénévoles plus jeunes. De plus, la popote roulante ne doit pas être considérée uniquement comme un service social. C’est également une vigie, une visite régulière que reçoivent à domicile des aînés vulnérables et souvent isolés socialement », souligne Claudette Coulombe, directrice du Regroupement des popotes roulantes.

La popote roulante est un organisme communautaire autonome. Même si le service de popote roulante est indispensable au soutien à domicile, il ne relève pas des services gouvernementaux essentiels. Les subventions gouvernementales sont donc essentielles à la survie des popotes roulantes et, étant donné l’indispensabilité du service, il se doit d’être financé à sa juste valeur.

Le Regroupement des popotes roulantes demande, au nom de ses membres, que soit révisée la position d’Emploi et Développement social Canada, en lien avec le programme Nouveaux Horizons (voir ci-dessous un extrait de la présentation de l’offre de subvention) de manière à ce que la popote roulante soit admissible à cette subvention selon les critères usuels et communs à tout organisme communautaire autonome. Rappelons qu’une popote roulante est un organisme sans but lucratif dont le fonctionnement communautaire repose sur des bénévoles, majoritairement aînés, soucieux du bien-être de leur collectivité. Son activité consiste à offrir des repas livrés à la porte des personnes ayant un besoin permanent ou ponctuel de soutien à leur alimentation, dans une perspective de maintien à domicile. Des plats sont disponibles pour livraison plusieurs jours par semaine à coût très abordable.

image