25 septembre 2014
Rendez-vous des papilles
Les produits du terroir à l’honneur
Par: Jean-Luc Lorry
Au kiosque de Miel nature, les propriétaires de l’entreprise proposaient aux visiteurs de goûter plusieurs boissons alcoolisées faites à base de miel comme un vin de miel fortifié au rhum, un miel de glace ou un pétillant de framboise et miel.   Photo François Larivière | Le Courrier ©

Au kiosque de Miel nature, les propriétaires de l’entreprise proposaient aux visiteurs de goûter plusieurs boissons alcoolisées faites à base de miel comme un vin de miel fortifié au rhum, un miel de glace ou un pétillant de framboise et miel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’entreprise artisanale les Ducs de Montrichard qui est spécialisée entre autres dans la fabrication de terrines de viande sauvagine et de produits à base de canard a conquis de nombreuses papilles. Il était difficile de résister à la dégustation de la crème brûlée au foie gras.   Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’entreprise artisanale les Ducs de Montrichard qui est spécialisée entre autres dans la fabrication de terrines de viande sauvagine et de produits à base de canard a conquis de nombreuses papilles. Il était difficile de résister à la dégustation de la crème brûlée au foie gras. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Cette pâtisserie hongroise de forme cylindrique a pour nom gâteau cheminée puisqu’une volute de fumée s’en échappe dès qu’elle est démoulée. La pâte de ce dessert traditionnel est parfumée aux épices, généralement de cannelle, puis garnie d’amandes moulues ou effilées. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Cette pâtisserie hongroise de forme cylindrique a pour nom gâteau cheminée puisqu’une volute de fumée s’en échappe dès qu’elle est démoulée. La pâte de ce dessert traditionnel est parfumée aux épices, généralement de cannelle, puis garnie d’amandes moulues ou effilées. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Enfilade de chapiteaux installés au parc Casimir-Dessaulles. Durant les deux journées du festival, exposants et visiteurs ont dû composer avec des conditions météorologiques automnales.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Enfilade de chapiteaux installés au parc Casimir-Dessaulles. Durant les deux journées du festival, exposants et visiteurs ont dû composer avec des conditions météorologiques automnales. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Durant le festival, plusieurs chefs de la Montérégie se sont succédé sur la scène du kiosque Léon Ringuet pour y réaliser des démonstrations culinaires. Sur la photo, le chef exécutif Anthony Lussier qui est originaire de Saint-Hyacinthe.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Durant le festival, plusieurs chefs de la Montérégie se sont succédé sur la scène du kiosque Léon Ringuet pour y réaliser des démonstrations culinaires. Sur la photo, le chef exécutif Anthony Lussier qui est originaire de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Rendez-vous des papilles a conclu la saison estivale sur une touche gustative. Malgré de forts vents et un ciel couvert, ce festival gourmand organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains a attiré de nombreux visiteurs.

publicité

Au total, 67 exposants proposaient leurs produits la fin de semaine dernière au parc Casimir-Dessaulles dans un espace clôturé puisque l’accès était payant.

La direction de la Chambre nous a indiqué ne pas être en mesure de divulguer dans l’immédiat le nombre de coupons d’entrée et de dégustation vendus.

Dans un contexte de restrictions budgétaires, les organisateurs se sont dits satisfaits du résultat final. « Pour avoir discuté avec 95 % des exposants, la plupart étaient très contents de leur participation au Rendez-vous des papilles », mentionne Claire Sarrasin, directrice générale de la Chambre.

Le conseil d’administration du Rendez-vous des papilles devra se trouver un nouveau président à la suite du départ de Claude Marchesseault qui est demeuré en poste pendant deux ans.

image