15 novembre 2012
Égout sanitaire
Les projets de Saint-Thomas-d’Aquin se réaliseront
Par: Le Courrier
La question du prolongement de l'égout sanitaire dans le secteur Laframboise, Petit-Rang et Petits-Étangs, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin redevient d'actualité au conseil municipal.

La question du prolongement de l'égout sanitaire dans le secteur Laframboise, Petit-Rang et Petits-Étangs, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin redevient d'actualité au conseil municipal.

La centaine de propriétaires du secteur Saint-Thomas-d’Aquin qui réclament depuis longtemps la desserte en égout seront finalement récompensés pour leur patience.

1081ev3s-Egout-Coulombe

Comme l’a laissé entendre la semaine dernière le conseiller du quartier, Guylain Coulombe, il y a du nouveau dans le dossier. Durant le tour de table des conseillers, M. Coulombe s’est levé pour se plaindre du fait que « la décision » prise par la Ville au sujet de l’égout n’avait pas encore été communiquée aux intéressés, mais que l’affaire commençait à s’ébruiter.

« À un moment donné, il va falloir qu’on se branche », a déclaré M. Coulombe, qui a demandé que la décision en question soit transmise aux propriétaires « d’ici 15 jours ». « La décision est prise. Ce qu’ils veulent savoir, c’est : est-ce que ça se fait ou est-ce que ça ne se fait pas » a-t-il ajouté.« Nous avons prévu envoyer une lettre », lui a expliqué le maire, Claude Bernier. « Ça fait trois mois, monsieur le maire », a répliqué le conseiller Coulombe, une remarque qui a fait réagir le directeur général, Louis Bilodeau. Il a précisé que la décision du conseil était toute récente et qu’elle avait été expliquée aux représentants des citoyens « pas plus tard que vendredi dernier (le 2 novembre) ». « On leur a demandé de la discrétion. Il faut nous laisser le temps de travailler correctement; dans certains dossiers, le conseil ne fait pas toujours preuve de patience », a laissé tomber M. Bilodeau.

Confirmé

Des sources bien informées ont confirmé au COURRIER que la Ville avait bel et bien l’intention de donner suite aux deux propositions qui lui ont été présentées au printemps par des requérants du boul. Laframboise, du Petit-Rang et du chemin Petits-Étangs.

Réalisés aux frais des riverains, ces deux projets permettront de concrétiser, mais de façon différente, les phases I, II et III d’extension de l’égout sanitaire dans le secteur Laframboise telles que la Ville les avaient initialement planifiées. C’est à la suite du refus du conseil municipal de procéder à ces travaux que les citoyens concernés sont revenus à la charge au printemps avec de nouvelles propositions.L’élément nouveau dans le dossier, c’est la volonté de la municipalité de La Présentation de participer au projet et d’en profiter éventuellement elle-même pour desservir en égout des propriétés du même secteur qui se trouvent sur son territoire.La Paroisse de La Présentation est disposée à recevoir et à traiter toutes les eaux usées qui peuvent s’écouler par gravité vers ses installations et qui devraient autrement être refoulées par pompage vers le réseau d’égout de la ville de Saint-Hyacinthe. Cette partie du projet (les anciennes phases II et III) concerne 51 propriétés situées le long du rang des Petits-Étangs, du chemin Petit-Rang et de la portion du boul. Laframboise comprise entre le numéro 8190 et la limite nord de Saint-Hyacinthe. Sur l’autre portion non desservie du boul. Laframboise, celle allant du no 8190, au nord jusqu’à la rue Sansoucy, au sud, les eaux usées des 52 propriétés concernées peuvent s’écouler par gravité jusqu’à la station de pompage qui se trouve à l’angle de Sansoucy et Laframboise.Le printemps dernier, le maire de La Présentation, Claude Roger, avait affirmé que la Ville de Saint-Hyacinthe finirait par dire « oui » aux nouvelles propositions sur la table, parce qu’elles sont avantageuses pour tout le monde. Les événements sont en train de lui donner raison…

image