3 janvier 2013
Les ratés de 2012
Par: Marc Bouchard

Chaque année apporte son lot de réussite, mais aussi de mauvaises décisions et de mauvaises nouvelles. Une fois de plus, le monde automobile n’échappe pas à cette règle et de nombreux événements de la dernière année nous ont prouvé que la logique et le bon sens ne font pas toujours partie du monde de l’auto.

Attention, je ne veux pas parler ici de mauvais modèles, ou si peu. Car j’ai comme principe que toute voiture est bonne; les mauvaises voitures n’existent presque plus. En revanche, il existe des choix mal faits par les automobilistes (un père de 3 enfants qui s’achète une coupé deux portes en viendra vite à la détester). Mais il existe aussi des promesses non remplies de la part des manufacturiers. Et c’est là que le bât blesse le plus souvent!

Voici donc les ratés de 2012:

Les autos électriques

Voyons donc, la semaine dernière, il mettait au nombre des bons coups la Focus électrique, et cette semaine, il frappe sur les autos électriques. Et oui, et relisez bien mon texte de la dernière édition: si vous avez à acheter une électrique, c’est celle-ci. Mais la voiture électrique n’est en fait qu’une longue promesse inutile. Bien sûr, elle permet une économie complète, mais au prix de quels sacrifices.

Et si vous avez des doutes, sachez que la plus populaire des pures électriques est la Mitsubishi i-Miev, vendue à moins de 100 unités durant toute l’année au Québec. Moins de 300 au Canada tout entier… et dire que les autres ont vendu encore moins. Si vous êtes prêts à regarder constamment votre jauge de carburant, à limiter vos déplacements, et à gérer les connexions, les électriques sont pour vous. Sans oublier les dizaines de milliers de dollars supplémentaires. Même Toyota s’est retiré du marché des voitures électriques.

Les rappels

Inconcevable, le nombre de rappels survenus depuis quelques mois. Et pas que des petits… Ford a dû rappeler ses nouvelles Fusion et ses nouveaux Escape Ecoboost quelques jours après leur sortie en raison de danger d’incendie. Et Toyota s’est vu condamner à payer 17 millions $ d’amendes parce qu’elle a oublié de déclarer les accélérations étranges de la Lexus RX.

Sans doute les méthodes de fabrication ou la globalisation de l’assemblage sont à l’origine de ces problèmes. Mais surveillez bien la liste des rappels, votre voiture pourrait en faire partie!

La saga Suzuki

Vivante ou pas la compagnie Suzuki? Au Canada, elle continue d’offrir ses modèles, mais la mise en faillite de Suzuki USA vient jeter une sérieuse douche froide sur les intentions du fabricant. Tellement d’ailleurs que son catalogue n’a pas bougé d’un poil depuis beaucoup trop longtemps et que les investissements en recherche sont près de zéro. En fait, la seule nouveauté de l’année, c’est la présence d’un système de navigation. Dommage, car les modèles Grand Vitara et Kisashi ne sont pas si mauvais, mais beaucoup trop chers et l’avenir trop incertain.

Et quelques modèles, disons-le, moins réussis:

Honda Civic 2012

Elle a dû être refaite pour 2013 tellement sa finition était déficiente. Une voiture que l’on doit repenser avant 12 mois a de sérieux problèmes. Heureusement, les risques ne sont pas mécaniques, mais évitez autant que possible le millésime 2012: les 2013 sont plus prometteuses.

Toyota Yaris

Quand on parle de mauvaise lifting… c’est un peu la Anne-Marie Losique de l’esthétique automobile. La nouvelle Yaris a changé, mais pas pour le mieux: ses matériaux sont moins solides, ses performances pas impressionnantes, et son prix toujours trop élevé. Quant au look… peu de choses à dire. Même le puissant Consumer’s report l’a classé dans les moins bons choix de l’année.

Volvo XC90

Ce grand utilitaire sport du constructeur suédois est, depuis longtemps, dû pour un important changement. Mais on n’a qu’effleuré la carrosserie… Dommage, car il avait l’habitude de trôner au sommet de la liste. Il traîne maintenant loin derrière.

Chrysler 200

Je sais, j’en ai déjà parlé, mais la 200 n’a pas réussi à m’impressionner, une fois de plus. Il faut dire qu’elle n’est qu’une voiture en sursis, qui attend sa remplaçante. Sauf que… il semble bien que je sois le seul à penser ainsi puisque Chrysler connaît ses meilleures années de vente depuis longtemps. Bien sûr, les camions y sont pour beaucoup, mais quand même. Disons que la 200 aurait bien besoin de se construire une crédibilité personnelle.

En résumé

Ne vous méprenez pas, je n’ai rien de personnel contre les voitures mentionnées ici. Disons simplement que les attentes étaient plus élevées que les réalisations. Mais heureusement, 2013 est à nos portes et la semaine prochaine, je vous dirai quoi attendre des prochains mois.

image