1 avril 2021
Projet maison mère et Collège Saint-Maurice
Les religieuses se veulent rassurantes
Par: Le Courrier

Par le présent communiqué, les Sœurs de la Présentation de Marie veulent apporter des précisions importantes à la suite de l’article paru dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 25 mars.

Publicité
Activer le son

D’entrée de jeu, nous affirmons que cet article a été publié à notre insu et que nous avons été les premières surprises par la teneur de cet écrit. Même s’il est vrai que nous avons eu des discussions avec l’Office d’habitation des Maskoutains et d’Acton (OHMA), rien n’est encore coulé dans le béton. C’est une hypothèse que nous avons envisagée, parmi d’autres.

Nous prendrons une décision définitive au sujet de la future vocation de la maison mère, seulement quand nous serons assurées que le Groupe Lokia, qui doit construire une résidence pour des personnes âgées, ait obtenu tous les permis nécessaires à cette implantation.

Nous voulons avant tout nous faire rassurantes auprès du personnel et des parents des élèves actuels et futurs du Collège Saint-Maurice. Le Collège nous tient à cœur et nous voulons en assurer la pérennité pour des décennies. Comme la maison mère est attenante au Collège, nous voulons y voir se réaliser, dans le futur, un projet qui réponde à nos valeurs et qui en même temps soit compatible et sécuritaire pour les élèves et le personnel du Collège. C’est pour nous une priorité.

Certains parmi vous ont été surpris et choqués de lire dans l’article du Courrier, que l’OHMA pensait y loger une clientèle vulnérable, dont des itinérants et des personnes en transition. L’article paru jeudi dernier fait pourtant référence à deux projets distincts. Cela portait à confusion quant à la clientèle desservie par ces deux projets.

Si le projet de la maison mère se réalise, il accueillera seulement des gens âgés de 60 ans et plus, vivant seuls ou en couple. Ces personnes à faibles revenus pourraient bénéficier de logements subventionnés ou à prix abordables. Quant aux personnes itinérantes et en transition, elles seront plutôt accueillies au centre-ville dans un projet présentement en construction.

Nous espérons, par cette mise au point, avoir rassuré le personnel et les parents des élèves fréquentant le Collège Saint-Maurice ainsi que toutes les personnes ayant des inquiétudes à ce sujet.

Comme le disait la supérieure provinciale dans son message à la population, nous désirons « un projet qui serve la collectivité et qui s’inscrive dans l’esprit de notre fondatrice Marie Rivier, qui désirait que nous ayons toujours le souci des moins favorisés ».

Sr Germaine Lapierre, Sœurs de la Présentation de Marie du Québec

image