1 septembre 2016
Pont Bouchard
Les rives de la Yamaska reliées
Par: Benoit Lapierre
L’assemblage des poutres d’acier au-dessus de la rivière Yamaska va bon train au chantier du pont Bouchard. Chaque section est livrée par fardier depuis Saint-Nazaire, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’assemblage des poutres d’acier au-dessus de la rivière Yamaska va bon train au chantier du pont Bouchard. Chaque section est livrée par fardier depuis Saint-Nazaire, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Une autre grande étape dans la reconstruction du pont Bouchard a été entreprise le 19 août avec la mise en place des sept poutres d’acier qui supporteront le tablier du nouvel ouvrage.

Publicité
Activer le son

Cette délicate opération devait s’étaler sur deux semaines, a indiqué Stéphanie Langelier, conseillère en communication au ministère des Transports (MTQ). Constituées de trois sections, ces poutres sont longues de 108,3 m et leur poids varie de 71 667 à 81 873 kg (158 000 à 180 500 livres).

Les pièces d’acier ont été transportées par fardier jusqu’au chantier depuis les ateliers du fabricant, Construction Proco, situées à Saint-Nazaire, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. À partir des approches est et ouest, des grues les ont déposées sur la pile centrale et les culées de béton, après quoi elles ont été soudées entre elles. Cet assemblage fait en sorte que les rives de la Yamaska seront réunies par une nouvelle superstructure métallique dans l’axe de la rue des Cascades et du boulevard Laurier Est.

Si tout se déroule bien dans l’installation des poutres, le nouveau pont Bouchard sera ouvert à la circulation au cours de l’automne, comme prévu. « Le moment précis de la fin des travaux demeure difficile à prédire, mais nous visons toujours la fin du mois de novembre », a confirmé Stéphanie Langelier.

Les travaux sont réalisés par la firme Grandmont & Fils, de Drummondville, qui a obtenu du MTQ un contrat de 9,2 M$ dans le cadre d’un projet dont le coût global atteint 15 M$.

image