27 septembre 2012
Les Serres Tessier à la conquête de l’Amérique du Nord
Par: Le Courrier
Martin Bernier, directeur général des Serres Tessier

Martin Bernier, directeur général des Serres Tessier

À 33 ans à peine, le directeur général des Serres Tessier de Saint-Damase, Martin Bernier, cumule déjà plus de 15 ans d’expérience dans le marché de la fabrication de serres horticoles.

Son histoire a tout de la mythique réussite à l’américaine. Ayant commencé à travailler pour Guy Tessier à l’âge de 18 ans, il a d’abord été sur la chaîne de production pour passer à la livraison, à la conception et au développement des produits avant d’être directeur des ventes. Il dirige aujourd’hui l’entreprise et entend bien la conduire vers de nouveaux sommets.

C’est en partie grâce à une aide financière qui lui a été accordée par le CLD Les Maskoutains pour un projet de relève d’entreprise dans le cadre du programme Jeunes promoteurs que Martin Bernier a pu acheter des actions de l’entreprise en 2011. Guy Tessier, le fondateur de l’entreprise, désirait se retirer tranquillement de la vie active et Martin Bernier était le candidat tout désigné pour reprendre le flambeau. « M. Tessier agit désormais comme mon mentor. Lorsque je dois prendre une décision qui nécessite de l’expérience, je sais que je peux le trouver au bout du fil. » Il planifie aujourd’hui de faire de l’entreprise le plus important fabricant de serres de la province, rien de moins. « On possède actuellement à peu près 35 % des parts du marché de la serre au Québec. D’ici 2015, on devrait en avoir 50 %. C’est seulement en ayant ce volume de ventes qu’on va pouvoir positionner l’entreprise afin de commencer à exporter sur le marché nord-américain. » C’est que le marché de l’horticulture a ses limites au Québec. Le marché étant dominé par trois fabricants de serres, Martin Bernier ne voit pas d’autres possibilités de croissance. Il lui faut passer à l’offensive. « Être en réaction, c’est déjà être en retard, dit-il. Je préfère prendre les devants. J’instaure cette culture au sein de l’entreprise, on doit se faire connaître davantage et être à l’avant-garde du marché. » Pour y arriver, Martin Bernier mise sur une meilleure représentation dans les territoires qu’il couvre moins. « Ça va passer par mon personnel de ventes, dit-il. Je dois avoir plus de gens sur la route afin que ceux-ci établissent des liens de confiance avec les clients. » Il visite également des salons commerciaux en Hollande, en Ohio et à Toronto pour s’inspirer de ce qui se fait de mieux dans le monde. La force des Serres Tessier est leur solidité. Conçues pour tenir sous la neige québécoise, elles sont, selon Martin Bernier, à toute épreuve. « En même temps, c’est un défi qu’on doit relever, explique-t-il. Si on veut vendre dans différents climats, on doit avoir des structures plus légères parce qu’elles seront plus compétitives au niveau du prix. On travaille présentement sur des modèles de serres qui se montent plus facilement et qui seront plus adaptés à l’exportation. » Pour atteindre ses objectifs d’ici 2015, Martin Bernier devra s’entourer de plusieurs autres personnes. Il prévoit augmenter son nombre d’employés de 9 à 15. « Pour réussir, je dois bien m’entourer. On est à la recherche des bonnes personnes. Les gens qui sont avec moi forment une base solide, mais je devrai trouver d’autres bons employés qui pourront travailler dans les bureaux où sur la chaîne de production. » Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Les Serres Tessier inc. Dirigeant : Martin Bernier, directeur général Année de fondation : 1963 Municipalité : Saint-Damase Secteur d’activité : Produits métalliques Activité : Fabrication de serres Marché : Amérique du Nord

image