16 avril 2015
Les Stars reprennent du service
Par: Maxime Prévost Durand
Le camp d’entraînement des Stars a attiré près d’une trentaine de joueurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le camp d’entraînement des Stars a attiré près d’une trentaine de joueurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’équipe de basketball semi-professionnelle, les Stars de Saint-Hyacinthe, reprendra du service au cours des prochains jours lorsqu’elle entamera sa deuxième saison au sein de la Ligue de basketball élite du Québec.

Alors que les premiers matchs ont été disputés la semaine dernière, les Stars débuteront leur saison à Montréal-Nord face à la nouvelle formation Élite Bourassa, samedi après-midi.

À son entrée sur le circuit élite de la LBQ l’an dernier, l’équipe maskoutaine avait causé la surprise en accédant aux quarts de finale en séries éliminatoires. En saison, les Stars avaient conservé un respectable dossier de cinq victoires et six revers. La formation avait même été sacrée « organisation de l’année » dans la LBQ élite.

Ces succès rapides semblent avoir créé un certain engouement pour le camp d’entraînement, alors qu’une trentaine de joueurs ont tenté leur chance pour revêtir l’uniforme orangé ce printemps. Au final, seulement une quinzaine ont été retenus.

Du nombre, huit joueurs s’alignant avec les Stars l’an dernier seront de retour, dont Rodrigo Imperador, Patrick Perrotte et Pierre-Marie Altidor Cespedes.

On comptera également l’ajout de Francis-Cédric Martel, un joueur de 6 pi 7 po ayant porté les couleurs de l’Université de Richmond aux États-Unis, et de Stanley Guillaume, de l’Université Concordia à Montréal.

« On présentera sensiblement le même genre d’équipe que l’an dernier, mais on sera un peu plus grand et costaud », indique le directeur général Guylain Lapointe, qui assurera également le poste d’entraîneur-chef cette saison.

M. Lapointe possède plus de 20 ans d’expérience en tant qu’entraîneur, que ce soit au niveau secondaire ou collégial, en plus d’être un arbitre sur la scène internationale.

« Je crois que nous aurons encore une équipe compétitive. Les gens pourront voir à l’oeuvre des joueurs de talent. […] On veut montrer qu’on n’est pas simplement un feu de paille », a-t-il lancé dans un entretien avec LE COURRIER.

Contexte plus difficile

Si de nombreux commanditaires avaient contribué à faire de la première saison des Stars un succès, le contexte serait plus difficile cette fois.

Plusieurs ne seraient pas de retour cette année en raison du contexte économique précaire. L’équipe est d’ailleurs toujours à la recherche de commanditaires désirant embarquer dans l’aventure pour la prochaine saison. Opérer une équipe dans la LBQ élite coûterait plus de 6 000 $.

Le dg des Stars assure toutefois que cette situation ne compromettra pas les activités de la formation.

Calendrier dévoilé

Les Stars disputeront neuf parties ce printemps en saison régulière. Six d’entre elles seront présentées à domicile, au gymnase de l’École secondaire Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe, sur l’avenue de Bruère.

Ils affronteront une fois chaque formation du circuit élite. La seule qu’ils rencontreront à deux reprises est la formation de Saint-Lambert.

Le premier match à domicile des Stars sera présenté le 1er mai. Le Révolution des Laurentides sera l’adversaire pour l’occasion.

image