29 novembre 2012
Hockey junior AAA
Les unités spéciales ne font pas le travail
Par: Maxime Prévost Durand

Les unités spéciales ont été déterminantes dans le résultat du duel opposant les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe et les Montagnards de Sainte-Agathe. Incapables de profiter de leurs chances en supériorité numérique ni de contrer l’attaque massive des Montagnards, les Lauréats se sont inclinés 6 à 2, le 23 novembre.

publicité

Ce ne sont pas les chances qui ont manqué en début de match pour les Lauréats. Ils se sont retrouvés avec l’avantage d’un homme à quatre reprises en première période, mais n’ont pas été en mesure de trouver le fond du filet.

« On a été capables de s’installer [en zone des Montagnards], mais les joueurs cherchent trop le jeu compliqué », confie Stéphane Donais, entraîneur-chef des Lauréats. Face à ce problème récurrent, le visionnement de bandes vidéos a été à l’horaire en début de semaine afin de s’assurer que les joueurs reviennent avec des jeux plus simples.De l’autre côté, les Montagnards ont été opportunistes avec un joueur en plus. Quatre buts sur six ont été marqués en avantage numérique. Le meilleur buteur de la ligue, Sébastien Bergeron, a fait des siennes à deux reprises, tout comme le meilleur pointeur de la ligue, Joakim Arsenault. « On savait qu’il fallait surveiller les joueurs d’impact de l’autre côté, mais on n’a pas été en mesure de le faire », continue Stéphane Donais.Les Lauréats ont inscrit leurs deux buts en toute fin de troisième période, alors qu’il restait un peu moins de deux minutes à jouer à la partie. Raphaël Bernier et Hugo Vincent se sont manifestés, mais l’issue du match était déjà scellée.Seule partie du week-end, les joueurs ont pu profiter d’un peu de repos pour soigner les « petits bobos ». Ils devront être en grande santé puisqu’un programme triple est à l’agenda pour la prochaine semaine. Vendredi et dimanche, les Lauréats accueilleront tour à tour les Maroons de Lachine et les Loups de La Tuque au Stade L.-P.-Gaucher. Lundi, ils seront en action à Saint-Léonard pour y affronter l’Artic.

Décembre crucial

Le mois de décembre pourrait être décisif pour les Lauréats. C’est qu’aux mois de janvier et février, la troupe de Stéphane Donais jouera beaucoup plus souvent sur les patinoires adverses qu’au Stade L.-P.-Gaucher.

Le plan de match est donc de récolter le plus de points possible en décembre, où cinq des neuf parties des Lauréats seront disputées à domicile. « Il serait important de jouer pour plus de .500 et profiter des parties à domiciles en décembre », analyse Stéphane Donais.

image