28 novembre 2013
Basketball
Les V-Kings trop forts
Par: Maxime Prévost Durand
Les V-Kings de Saint-Hyacinthe ont entamé avec force leur première saison dans la Ligue de basketball de Montréal en classe AA.

Les V-Kings de Saint-Hyacinthe ont entamé avec force leur première saison dans la Ligue de basketball de Montréal en classe AA.

Les V-Kings de Saint-Hyacinthe en sont peut-être à leurs premiers pas dans la MBL (Ligue de basketball de Montréal), mais ils sont loin d’être intimidés par leur statut de « petit nouveau ». Au contraire. Présentement en classe AA, les équipes cadettes et benjamines ne font qu’une bouchée de leurs adversaires depuis le début de la saison.

Publicité
Activer le son

Victoire de 76 à 13 des benjamins face aux Riverains de Saint-Jean, gain de 92 à 39 dans un affrontement impliquant ces deux équipes en classe cadette et dégelée de 100 à 38 réalisée par les cadets face aux Cougars de Saint-Bruno, en plus d’une conquête au tournoi du Phénix de Nicolas-Gatineau parallèlement, voici le portrait du début de saison des équipes maskoutaines, dirigées par Patrick Kervin et Danny Vincent.

Les équipes membres de la MBL ont décidé de faire passer les V-Kings par les rangs AA pour leur première saison dans la ligue, plutôt que de leur permettre d’accéder aux rangs AAA dès le départ. Dans les faits, quatre des quatorze équipes se sont opposées au passage direct des V-Kings dans les plus hautes sphères de la ligue. Mais n’ayant pas atteint l’unanimité, Saint-Hyacinthe devait faire ses preuves en classe AA.« Notre but cette saison est de passer un message à la ligue en leur montrant que nous sommes de calibre AAA, affirme Patrick Kervin. Je ne dis pas qu’on gagnerait toutes nos parties si on était en AAA, parce que la marche entre les deux niveaux est énorme, mais j’aimerais mieux perdre des matchs serrés par 10 points que de toutes les gagner par plus de 40 ou 50 points comme c’est le cas présentement. »Malgré les pointages sévères que cumulent les V-Kings de Saint-Hyacinthe, l’intensité ne baisse jamais durant les parties. « Francis et Joas, je veux de l’intensité », crie Kervin aux abords du terrain, alors que les V-Kings cadets sont confortablement en avance 25 à 8 dans un duel disputé à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme face aux Cougars de Saint-Bruno par un samedi après-midi de novembre.« Quand on joue contre une équipe qui présente un niveau un peu moins fort que nous, on aurait tendance à descendre notre propre niveau de jeu, mais je ne veux pas qu’il y ait une baisse d’intensité. Je fixe donc des objectifs pour chaque quart. Par exemple, contre les Cougars, l’objectif était d’atteindre les 100 points à la fin de la rencontre. Pour chaque point en moins, ça aurait été de la course à faire. Finalement, on l’a atteint de justesse! »

Passion : Basketball

Les V-Kings, c’est aussi une passion du ballon. Semaine après semaine, les joueurs des différentes équipes sollicitent les entraîneurs afin de savoir s’il est possible d’ouvrir un gymnase pour aller effectuer des lancers (en plus des pratiques régulières chaque semaine). « Le basket, c’est de la répétition. Pour s’améliorer, on doit lancer, lancer, lancer et lancer encore des ballons », estime Kervin.

Afin d’offrir la possibilité au plus grand nombre de jeunes de pratiquer ce sport et de développer cette passion pour le basketball, les V-Kings ouvrent les portes du gymnase de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme chaque samedi matin, à moins qu’une autre activité ne leur permette pas d’y avoir accès, afin que tous puissent venir pratiquer leurs lancers.De 9 h à 10 h 30, les 7 à 11 ans ont accès au gymnase alors que les 12 à 17 ans ont leur tour de 10 h 30 à 12 h. Pas besoin d’être membre des V-Kings, il faut simplement avoir envie de jouer au basketball et le désir de s’améliorer. Après quoi rien n’empêche l’athlète de joindre les rangs des V-Kings dans le futur s’il le désire.Les prochaines parties à domicile des V-Kings seront disputées à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme le 7 décembre. Les benjamins seront en action à 14 h et les cadets dès 16 h.

image