27 mai 2021
Carte blanche
Les vacances
Par: Christian Vanasse

Un ami me dit : « Ouais, c’t’année pour les vacances, on va rester au Québec, j’pense. À la place de Cayo Coco, on va aller à Victo. » Quand mon ami fait de la poésie, il sonne comme un premier ministre.

Publicité
Activer le son

J’ai pensé que, pour bien des gens, rester au Québec pour les vacances, c’est à chaque année, mais je savais que mon ami niaisait pour Cayo Coco. Mais pour le reste, y’était sérieux! Il parle de Victo, le mont Arthabaska, le vélo, le fromage, puis comme sur une lancée, se met à nommer des petites villes comme autant de destinations exotiques. Granby, ses restaurants, ses pistes cyclables. Kingsey Falls, ses chutes, son parc. Chambly, le fort, les écluses, il a nommé une dizaine de villes et leurs attraits, il a même mentionné Sorel. Oui, oui Sorel, où ils ont aménagé une magnifique promenade sur le bord du fleuve.

Et Saint-Hyacinthe, que je lui demande? Il a hésité. « Ah ben… l’Expo agricole… (mais pas cette année), euh… le vieux marché… » Il s’est arrêté. En réalité, il ne nous avait pas considérés. Sur un des sites qu’il avait consultés pour les attraits de la Montérégie, il a attendu la 21e position pour voir apparaître Chouette à voir. Et c’est à Saint-Jude. Où il y a d’ailleurs beaucoup plus de cyclistes que partout en ville.

Pour le plaisir, on a cherché ensemble et le jardin Séguin arrive en 31e place. Je trouve ça loin, mais quand, parmi les attraits touristiques de Saint-Hyacinthe, on mentionne le kiosque d’information touristique, c’est que t’es pas tant une ville touristique. Voilà un bon défi pour la prochaine équipe à la mairie. Nous faire remonter au classement des villes agréables à visiter. Autant pour les vacanciers que pour ceux qui sont pognés pour y rester à l’année! ß

image