26 juillet 2012
Les valeurs libérales de Louise Arpin
Par: Le Courrier

Louise Arpin a décidé de porter les couleurs libérales pour la prochaine campagne électorale. En 2011, elle a failli être candidate conservatrice et à ma connaissance, elle est toujours membre de l’exécutif de ce parti. Elle partage donc à la fois les valeurs libérales de Jean Charest et conservatrices de Stephen Harper. Faut le faire!

publicité

Louise Arpin a décidé de porter les couleurs libérales pour la prochaine campagne électorale. En 2011, elle a failli être candidate conservatrice et à ma connaissance, elle est toujours membre de l’exécutif de ce parti. Elle partage donc à la fois les valeurs libérales de Jean Charest et conservatrices de Stephen Harper. Faut le faire!

Je me permets de vous rappeler, Mme Arpin, que seulement 15 % des électeurs de Saint-Hyacinthe-Bagot partageaient les valeurs conservatrices et que plus de 70 % de la population est insatisfaite des valeurs libérales de Jean Charest. Quelles sont les valeurs de Stephen Harper? Celles d’un premier ministre antidémocratique qui bafoue le parlement en faisant adopter une Loi fourre-tout qui s’attaque aux travailleurs et au développement économique des régions par une réforme sauvage de l’assurance-emploi. Il s’en prend, entre autres, aux personnes âgées, à l’environnement, à la culture et à presque tous les secteurs de la vie socio-économique. Il élimine le registre des armes à feu contre la volonté unanime de l’Assemblée nationale, maintes fois répétée. De plus, ce gouvernement a plaidé coupable à de la fraude électorale et fait l’objet d’une enquête dans le dossier des « robotcalls ». (…)Jean Charest partage la tendance antidémocratique des conservateurs : il ne faut pas oublier qu’il fut aussi un conservateur au fédéral. Il a fait adopter la Loi 78 que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, aujourd’hui le 19 juillet, dénonce parce qu’elle enfreint les droits garantis par la Charte. La Commission des droits de la personne conclut que les articles de la loi devraient par conséquent être déclarés inapplicables en droit. Il ne faut pas oublier le patronage dans les garderies, la collusion dans la construction, une augmentation du coût de l’assurance-maladie à 400 $ qui sera un fardeau fiscal de plus pour les moins fortunés, entre autres les personnes âgées, sans oublier la vente à rabais de nos ressources naturelles et la transaction douteuse d’Hydro-Québec avec Pétrolia, de même que bien d’autres exemples qui reviendront durant la campagne électorale qui s’annonce pour bientôt. Par ailleurs, je souhaiterais que vous et votre président, David Bousquet, puissiez m’informer de votre véritable position concernant les gaz de schiste. Au Conseil municipal, vous avez voté en faveur du moratoire sur l’exploration et l’exploitation, alors que le Parti libéral est contre un moratoire. La campagne électorale qui devrait débuter bientôt vous donnera l’occasion de constater à quel point la population de la circonscription de Saint-Hyacinthe rejette ces valeurs. La réélection du député du Parti québécois, Émilien Pelletier, en sera une belle démonstration. Au plaisir de vous voir défendre vos valeurs libérales. Souverainement votre,

Bertrand Desrosiers -30-

image