22 octobre 2015
Congrès deSynchro Québec
Les Vestales sacrées Club de l’année
Par: Maxime Prévost Durand
La présidente des Vestales, Carole Albert, en compagnie de Maryse Hamel de Synchro Québec. Photo Synchro Québec

La présidente des Vestales, Carole Albert, en compagnie de Maryse Hamel de Synchro Québec. Photo Synchro Québec

Dans le cadre du plus récent congrès de Synchro Québec, le club de nage ­synchronisée de Saint-Hyacinthe, les Vestales, a été sacré Club de l’année

Publicité
Activer le son

Ce prix est basé sur la croissance du club dans la dernière année, le nombre de compétitions auxquelles le club a pris part, le nombre d’athlètes affiliés et le nombre d’entraîneurs certifiés lors de la dernière saison.

« Ce fut toute une surprise pour nous et c’est un prix dont nous sommes très fiers, a lancé la présidente des Vestales, Carole Albert, au nom des membres du club. C’est la première fois qu’on reçoit ce prix. »

Après avoir quitté la présidence des ­Vestales alors qu’elle y a siégé pendant de nombreuses années durant les années 2000, Mme Albert s’est retrouvée au conseil d’administration de Synchro ­Québec durant quelques années avant de faire son retour avec les Vestales il y a deux ans.

« À mon retour au club, je m’étais fait un dada de travailler très fort sur le développement de nos officiels. Pour avoir passé trois ans à la fédération, je sais que c’est une grosse problématique dans les clubs. L’an dernier, on a formé une quinzaine d’officiels et pour un club de région, c’est beaucoup! C’est un point qui a compté dans notre nomination. »

Marylène Pelletier était aussi en nomination pour le titre d’Administrateur de l’année.

Une nouvelle structure

Les différents clubs de nage synchronisée du Québec seront bouleversés par des changements dans la structure proposée par Synchro Québec au cours de la ­prochaine saison.

Plutôt que d’être regroupées selon leur calibre, les athlètes seront dorénavant rassemblées par groupe d’âge, comme c’est déjà le cas dans les autres provinces canadiennes.

La nouvelle structure prévoit donc que les nageuses de 7 à 12 ans soient ­regroupées par leur âge (7-8 ans, 9-10 ans et 11-12 ans), avant d’être dispersées, ­toujours par groupe d’âge, dans les ­réseaux défi (anciennement développement), intermédiaire et performance. Cette dernière catégorie n’est plus offerte au sein des Vestales (voir autre texte).

« Auparavant, nos filles étaient classées par groupe selon leur niveau, ce qui ­permettait d’avoir une athlète de 9 ans et une de 12 ans dans une même équipe parce qu’elles étaient du même calibre, explique la présidente des Vestales. Là, on arrive avec une structure par groupe d’âge. »

Mme Albert estime que cette nouvelle façon de faire nécessitera une adaptation pour tous les clubs cette année, et ­peut-être même l’an prochain. « On entre dans une nouvelle ère si on peut le dire ainsi. La nouvelle structure nous ­permettra de nous arrimer avec les autres provinces, mais ce n’est pas ­évident. Ça a demandé un travail ­immense de notre entraîneuse-chef. Tous les clubs sont dans le même bateau. »

On pourra voir les premiers résultats de cette nouvelle formule à la mi-­novembre, alors que sera lancée la saison de compétitions.

image