1 juin 2017
Les Rendez-vous urbains
L’été, c’est au centre-ville que ça se passe!
Par: Olivier Dénommée
Nombreuses sont les personnes qui ont à cœur le rayonnement du centre-ville de Saint-Hyacinthe. Elles réservent toute une saison estivale aux Maskoutains et aux visiteurs, dès ce samedi 3 juin avec le début du Marché de l’art.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Nombreuses sont les personnes qui ont à cœur le rayonnement du centre-ville de Saint-Hyacinthe. Elles réservent toute une saison estivale aux Maskoutains et aux visiteurs, dès ce samedi 3 juin avec le début du Marché de l’art. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Tout l’été, le centre-ville de Saint-Hyacinthe donne rendez-vous à la population pour qu’elle profite de sa richesse et sa diversité culturelles dans le cadre de ses cinquièmes Rendez-vous urbains.

Publicité
Activer le son

Le directeur général de la Société de développement centre-ville de Saint-Hyacinthe, Simon Cusson, a insisté sur l’importance de faire de son centre-ville « un lieu exceptionnel lors de rencontres exceptionnelles », ce qui se traduit par un endroit vivant et animé qui attire les gens, autant d’ici que de l’extérieur. 

Pour y parvenir, il a dévoilé les spectacles gratuits présentés lors des prochains Rendez-vous urbains, qui sont proposés les jeudis et vendredis, plutôt que les vendredis et samedis, du 22 juin au 14 juillet.

Parmi les têtes d’affiche, notons la présence d’Élizabeth Blouin-Brathwaite accompagnée de Pascal Dufour (longtemps associé aux Respectables) le 22 juin au Bouffon, du projet Rock in Time le 29 juin au Pépé Trattoria, du groupe maskoutain Karma le 6 juillet ainsi que de Mademoiselle (découverte à La Voix) et d’un hommage à Éric Lapointe le 7 juillet entre la Piazzetta et Le Zaricot, puis de The Weeds le 13 juillet et d’un hommage aux Beatles le 14 juillet, près de L’Espiègle et du Bilboquet. En tout, c’est plus d’une vingtaine de performances gratuites organisées en quatre fins de semaine. À cela s’ajoutent le spectacle du coloré Bernard Adamus et des feux d’artifice pour les festivités de la Fête nationale le vendredi 23 juin, derrière le Centre des arts Juliette-Lassonde. Tous les détails de la programmation des Rendez-vous urbains se trouvent sur la page Facebook de la SDC Centre-ville Saint-Hyacinthe.

En rafales

L’été au centre-ville de Saint-Hyacinthe ne manque pas d’arguments pour attirer la population : pensons au Marché de l’art les samedis du 3 juin au 2 septembre (voir autre texte), aux Samedis culturels (qui recevra cette année le Pérou, le Mexique, Haïti, la Côte-d’Ivoire, l’Algérie, la Colombie et la Syrie), aux expositions à la Galerie 1855, à celle organisée à Expression jusqu’au 13 août, aux Beaux Mardis de Casimir, à L’Été dans le 450 au Centre des arts et à Agrirock du 28 au 30 septembre.

D’autres rendez-vous sont prévus, dont le Tour CIBC Charles-Bruneau le 6 juillet, le second Lolë White Tour le 26 août (où 1 000 participants sont attendus) et, surtout, la « plus grande vente trottoir au Québec » du 12 au 16 juillet, conclut Simon Cusson.

Un dépliant sera publié très prochainement par la SDC pour présenter, en ordre chronologique, tous les rendez-vous que le centre-ville maskoutain proposera jusqu’en octobre, histoire de ne rien manquer. Des informations plus détaillées seront aussi disponibles à l’adresse www.centrevillesainthyacinthe.com.

image