16 août 2018
L’été maskoutain de Phil Roy
Par: Maxime Prévost Durand
Entre les représentations de son spectacle Monsieur, Phil Roy aime bien arpenter la rivière Yamaska en bateau et en wakeboard pour profiter de l’été. Photo François Larivière

Entre les représentations de son spectacle Monsieur, Phil Roy aime bien arpenter la rivière Yamaska en bateau et en wakeboard pour profiter de l’été. Photo François Larivière

L’été de Phil Roy a une saveur bien maskoutaine. Non seulement l’humoriste viendra présenter son spectacle Monsieur les 17 et 18 août au Centre des arts Juliette-Lassonde dans le cadre de la série L’Été dans le 450, mais il a aussi profité de ses vacances en juin pour sillonner la rivière Yamaska avec des amis.

Ceux qui le suivent sur Facebook l’ont sûrement remarqué, alors qu’il a partagé deux photos de lui sur la Yamaska, l’une en train de faire du wakeboard, l’autre en posant sur un quai. On pouvait même y trouver parmi les hashtags le nouveau surnom qu’il s’est donné, « la sirène de Saint-Pie ».

« Je viens vraiment souvent dans le coin. J’arpente la Yamaska de long en long – parce qu’on ne peut pas vraiment dire de long en large! -, je viens faire du bateau et du wakeboard, même un peu de pêche en relâchant les poissons à l’eau », raconte-t-il dans un entretien avec LE COURRIER lors d’un récent passage en ville.

Il faut dire que son bon ami (également humoriste) Guillaume Pineault est Maskoutain, ce qui l’amène à bien connaître la région. Ce dernier fait d’ailleurs souvent la première partie de son spectacle. « Chaque fois qu’on vient faire un show ici ensemble, on va souper chez ses parents. Et, oh my god, je voudrais tellement plus partir en tournée avec sa mère qu’avec lui tellement c’est bon ce qu’on mange », lance-t-il en riant.

Les deux humoristes ont été amis avant même de faire ce métier. Et ils ont toujours promis de s’aider dans leur carrière. « On s’est toujours dit que le premier pour qui ça fonctionnerait plus amènerait l’autre en tournée », soutient celui qui a été sacré Découverte de l’année en 2016 au Gala des Olivier. Bien qu’il continue de faire la première partie de Phil Roy régulièrement, Guillaume Pineault ne sera pas de la partie lors des deux prochains spectacles de son ami au Centre des arts puisqu’il montera lui-même sur scène avec son propre spectacle à Lavaltrie et Vanier lors de ces soirées.

Plus de 100 000 billets vendus

Cette première tournée de Phil Roy est couronnée de succès. Il y a quelques semaines à peine, l’humoriste a franchi le cap des 100 000 billets vendus, un fait d’armes qu’il n’a pas manqué de célébrer.

Après un spectacle à Brossard, il a invité les spectateurs à se rendre chez Oasis Surf, où il a payé la première bière à chaque personne qui présentait son billet à l’entrée. Puis, à Saint-Eustache, un gros party d’avant-spectacle a pris place avec un groupe hommage à Blink-182 et Green Day. À Saint-Hyacinthe, rien de tel n’est toutefois prévu. « Nos foies nous ont dit d’arrêter un peu le party (rires) », laisse-t-il tomber.

Cela n’empêchera pas les Maskoutains de profiter d’un spectacle hilarant de la part de celui qu’on voit à Code G et ALT. Dans Monsieur, Phil Roy traite entre autres du passage vers la vie d’adulte, comme l’achat d’un condo, de la vie d’humoriste de la relève – « tu ne vas pas où tu veux, tu vas là où on veut de toi », raconte-t-il en parlant d’une expérience qui l’avait amené à Nunavik -, puis de son adolescence, avec des références au Vans Warped Tour et à l’époque des acétates dans les cours du secondaire.

Les deux représentations qu’il offrira les 17 et 18 août sont les dernières prévues au Centre des arts Juliette-Lassonde dans le cadre de sa tournée Monsieur. 

image