30 mars 2017
Entre les lignes
L’étoile noire
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Plus de 300 personnes ont assisté au Gala Constellation 2017 de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, samedi, dont un éditorialiste critique que vous reconnaîtrez sûrement. 

D’abord les fleurs. L’activité fut un franc succès. Pierre Rhéaume peut dire Mission accomplie. Il a accouché d’une soirée à la hauteur des attentes, sans fausse note et où tout a roulé rondement, même au jubé de La Scène. L’exploit n’est pas banal, surtout lorsque l’on connaît les ressources limitées de notre chambre.

Maintenant le pot. Force est de constater que malgré tous les efforts pour inciter les entreprises à s’inscrire (questionnaire simplifié et fin de l’obligation de fournir certaines données financières), la réponse des entreprises laisse à désirer.

Pensons particulièrement aux PME et aux entreprises de prestige, qui de toute évidence ont d’autres priorités que de recevoir des prix.

Avec le bassin d’entreprises que l’on retrouve sur le territoire de la Chambre de commerce, on s’attendrait à plus de diversité. Le manque d’engouement provoque certaines situations inusitées comme la présence de deux entreprises qui ne comptent même pas trois employés chacune dans la catégorie Entreprise manufacturière et agroalimentaire de 50 employés et moins, une catégorie qui devrait normalement être chaudement disputée. On peut aussi se questionner sur la pertinence d’honorer à la fois la personnalité d’affaires de l’année chez les 40 ans et moins et le Jeune entrepreneur de l’année, surtout si c’est pour décerner ces deux prix à la même personne.

La candidature du Centre des arts Juliette-Lassonde aurait été plus justifiée dans la catégorie Organisation ayant contribué au rayonnement touristique de la région que dans Commerce de détail plus de 10 employés. Le centre des arts a donc mordu la poussière pour la troisième fois en autant de tentatives au Gala Constellation.Mais ne blâmons surtout pas les individus et les entreprises qui ont fait l’effort de s’inscrire cette année et qui se sont démarqués. Il faudra seulement trouver le moyen de concocter un gala encore plus rassembleur et représentatif du dynamisme économique régional en 2019, au centre de congrès municipal.

image