19 mai 2011
La PHD célèbre l'interculturalité
Levée de drapeaux pour l’intégration des élèves immigrants
Par: Le Courrier
Les élèves membres du comité d'intégration de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme juste avant le dévoilement des drapeaux.

Les élèves membres du comité d'intégration de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme juste avant le dévoilement des drapeaux.

Devant plusieurs centaines de jeunes de secondaire 1-2-3, les élèves membres du comité intégration de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme ont célébré la semaine interculturelle. Ils ont procédé à une levée des drapeaux des nations les plus présentes dans l’école.

Publicité
Activer le son

Plus de trente nationalités se côtoient quotidiennement à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme (PHD). Les élèves se sont rassemblés autour du symbole que représentent les drapeaux pour exprimer leur désir d’intégration et d’ouverture sur le monde. Les drapeaux ont été suspendus dans l’endroit le plus achalandé de l’école, le carrefour.

L’idée émane d’un élève de la PHD membre de l’Association Générale des Étudiants, Yanéric Bizaillon. Aidé du comité d’intégration et de celui de francisation, la cérémonie a rassemblé les plus jeunes de la polyvalente.Quelques élèves d’origine étrangère ont présenté leur pays en dévoilant leur drapeau sous de chauds applaudissements de la part des spectateurs. Le tout s’est déroulé avec respect dans une ambiance festive.Yanéric Bizaillon a parlé au nom des étudiants. « Nous sommes les bâtisseurs de demain, on se doit d’être une société de respect », a-t-il lancé sous l’approbation de ses camarades. Il a par la suite condamné le racisme et la discrimination et a conclu en affirmant que le combat de la PHD se poursuivait.La directrice adjointe, responsable de l’intégration des nouveaux arrivants, Nicole Kervin, a invité les étudiants à s’ouvrir à ces jeunes et d’apprendre de leurs expériences différentes. Mme Kervin a aussi rappelé que la vision de l’école était justement l’ouverture sur le monde.La sensibilisation fait son chemin à travers les années, selon un éducateur spécialisé de la polyvalente, Kevin Cournoyer Arredondo. « Il y a eu des moments plus difficiles il y a longtemps, mais maintenant ça va de mieux en mieux », ajoute-t-il. Tout au long de la semaine, plusieurs activités ont été organisées dont une vente de journaux produits par les étudiants en francisation, de l’improvisation multiculturelle et une discothèque ayant comme objectif de faire connaître les danses traditionnelles. À la PHD, c’est un peu plus d’une centaine de jeunes qui sont d’origines étrangères. Les deux pays les plus représentés sont la Colombie et le Congo.

image