20 septembre 2018
Pour une deuxième année
L’expérience de médiation culturelle sera répétée
Par: Maxime Prévost Durand

Après avoir appuyé deux projets au cours de la dernière année dans le cadre de son programme de médiation culturelle, la Ville de Saint-Hyacinthe a confirmé que l’expérience sera répétée pour une deuxième édition l’an prochain afin de réunir les artistes de la région, les organismes communautaires et la population à travers des œuvres de différentes formes.

Publicité
Activer le son

Lors de la première édition, l’artiste peintre Ginette Morneau avait accompagné des membres du Mouvement Action Loisirs Inc (MALI), un organisme pour les personnes vivant avec une déficience intellectuelle, dans la création de toiles. Chaque membre de l’organisme avait été jumelé avec une personne de la communauté qui désirait s’impliquer dans le projet. L’artiste Caroline Laplante avait quant à elle regroupé des personnes âgées de la Résidence Saint-Hyacinthe pour confectionner une robe au fil d’ateliers de broderie en compagnie du Centre de femmes L’Autonomie en soiE. Toutes ces œuvres avaient ensuite été exposées au Centre culturel Humania Assurance.

« En début d’année, le Conseil a lancé haut et fort que Saint-Hyacinthe est propulsée par sa culture. Ce programme est un bel exemple en ce sens, a indiqué le maire Claude Corbeil en point de presse. En mettant en place des activités de médiation culturelle qui seront réalisées sur le territoire de Saint-Hyacinthe, la Ville contribue à soutenir les créateurs en plus de cultiver le sentiment d’appartenance des citoyens envers les artistes. »

Au cours des prochaines semaines, les artistes professionnels et de la relève, de même que les organismes communautaires et les travailleurs culturels, sont invités à déposer leurs projets pour le programme de médiation culturelle. Ceux-ci doivent respecter les objectifs du programme, dont assurer la concordance entre le développement culturel et le développement social ainsi que susciter la concertation, l’échange et la collaboration entre les artistes, les organismes et les milieux institutionnels et économiques au bénéfice de l’ensemble des citoyens.

Pour en savoir plus sur la médiation culturelle, une conférence gratuite sera tenue le 27 septembre, à 19 h, au Centre culturel Humania Assurance. Celle-ci sera animée par Marc Pronovost, directeur général et artistique chez B21, un organisme à but non lucratif ayant pour mission la professionnalisation, l’évaluation et la promotion des pratiques en art social. Pour s’inscrire à cette conférence, on doit appeler au 450 778-8333.

Le dépôt de projet pour la prochaine édition doit se faire avant le 10 décembre auprès du Service des loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe. L’information complète et les critères de sélection sont disponibles au www.ville.st-hyacinthe.qc.ca. Le programme de médiation culturelle est réalisé en collaboration avec le gouvernement du Québec dans le cadre de l’entente de développement culturel 2018-2020.

image