9 juin 2016
Une cuillère en argent
L’histoire d’une maison ancestrale
Par: Le Courrier
LA GRENADE, Monique, Une cuillère en argent, GID, 2016, 478 p.

LA GRENADE, Monique, Une cuillère en argent, GID, 2016, 478 p.

L’auteure Monique La Grenade sera l’invitée de la Société d’histoire des Riches-Lieux, le dimanche 12 juin, pour présenter son roman

Ce roman de genre historique raconte l’histoire d’une maison ancestrale de Saint-Denis-sur-Richelieu, construite vers la fin du XVIIIe siècle, et des familles qui l’ont construite, habitée et cédée sur plus de deux siècles.

Avec ses connaissances acquises en histoire, l’auteure situe l’action de son roman à travers des épisodes datant autour de 1831, 1870 et 1995. Elle dresse l’inventaire des possessions des Aylwin, une famille de commerçants écossais de la rue Saint-Pierre à Québec, et des Alain, une famille de cultivateurs de la maison de Saint-Denis.

Fêtes religieuses, naissances, décès, travaux de la maison et de la ferme : le livre fait de nombreuses références à la vie quotidienne de la famille rurale québécoise au XIXe siècle, tandis que les épisodes se situant autour de 1995 montrent par effet de contraste comment les moeurs et la vie de famille ont évolué en un siècle et demi. La solitude et les tensions tranchent avec la solidarité et la proximité des familles de 1831 et 1870.

Monique La Grenade a choisi de présenter une histoire sans drame, ni exploit, ni scène érotique. Elle raconte plutôt une histoire d’amour pudique et un héroïsme de la vie quotidienne.

L’auteure sera présente à la sacristie de l’église de Saint-Denis-sur-Richelieu, le dimanche 12 juin, à 14 h, pour le lancement officiel de son livre.

image