22 avril 2021
Animaux de compagnie et exotiques
L’Hôpital vétérinaire des Maskoutains ouvre ses portes
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, Sabrina Graz et Eduardo Costa, copropriétaires de l’Hôpital vétérinaire des Maskoutains qui est installé depuis peu sur le boulevard Casavant Ouest. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La bâtisse de l’ancien SuperClub Vidéotron sur le boulevard Casavant abrite maintenant une toute nouvelle clinique vétérinaire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après l’ouverture au début février de la clinique vétérinaire St-Hyacinthe sur l’avenue Cusson, les propriétaires de chiens et chats et même d’animaux exotiques disposent depuis peu d’un nouveau point de services en ville.

Publicité
Activer le son

Situé sur le boulevard Casavant Ouest dans les anciens locaux du SuperClub Vidéotron, l’Hôpital vétérinaire des Maskoutains a ouvert ses portes dernièrement.

« Nous sommes plus qu’une clinique vétérinaire puisque nous disposons davantage d’équipements. Nous sommes également ouverts 10 heures par jour du lundi au vendredi et de 9 h à 12 h les fins de semaine », indique Sabrina Graz, copropriétaire de l’Hôpital vétérinaire des Maskoutains, en entrevue au COURRIER.

Cet hôpital pourra effectuer sur place des radiographies et des échographies ainsi que diverses analyses dans son propre laboratoire.

Dans ce projet, qui représente des investissements de plus d’un million $, Sabrina Graz s’est associée au vétérinaire Eduardo Costa. L’établissement qui occupe une superficie de 5300 pieds carrés compte 12 employés, dont deux vétérinaires.

« Nous recevons déjà énormément de demandes pour des animaux exotiques comme des oiseaux, des reptiles ou de petits mammifères. Nous devons répondre aussi au boom des adoptions de chiens et chats durant la pandémie », mentionne Sabrina Graz, technicienne en santé animale de formation.

La propriétaire estime qu’une des forces de l’Hôpital vétérinaire des Maskoutains est l’accès facile à plusieurs chirurgies comme une stérilisation ou une césarienne. « Nous pratiquons tous les types de chirurgie que nous planifions chaque jour de la semaine », souligne Mme Graz.

L’établissement dispose aussi d’une boutique qui propose de la nourriture et divers accessoires.

image