16 avril 2015
Usine E.T. Corset
Lieu idéal pour le nouveau centre des congrès de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Voici un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le futur centre des congrès. Je ne suis pas architecte et ces croquis ne sont qu’une vision artistique sommaire de mon idée. À la structure originale se greffe une annexe moderne inspirée par l’hôtel Nhow de Berlin de trois étages, soit la limite permise actuellement dans le quartier. La hauteur semble diminuée par la grandeur de la fenestration. Le centre des congrès est construit à partir de matériaux rappelant le passé industriel du quartier :

Voici un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le futur centre des congrès. Je ne suis pas architecte et ces croquis ne sont qu’une vision artistique sommaire de mon idée. À la structure originale se greffe une annexe moderne inspirée par l’hôtel Nhow de Berlin de trois étages, soit la limite permise actuellement dans le quartier. La hauteur semble diminuée par la grandeur de la fenestration. Le centre des congrès est construit à partir de matériaux rappelant le passé industriel du quartier :

Le 11 février, la Ville de Saint-Hyacinthe annonçait un partenariat avec les Centres d’achats Beauward pour la construction d’un nouveau centre des congrès. Facture totale pour les contribuables maskoutains : 23 millions de dollars. Temps alloué pour des consultations publiques : aucun. Comme Martin Bourassa, je « manque d’enthousiasme à l’annonce du plan de relance du tourisme d’affaires ». Ce n’est pas seulement le manque de détails qui me déplaît, mais également le manque de vision et d’originalité du projet.

Saint-Hyacinthe désire se démarquer des villes voisines de Drummondville, Brossard, ou encore Boucherville. Comment? En proposant un centre des congrès haut de gamme en bordure de l’autoroute 20. Que proposent Drummondville, Brossard et Boucherville? Des centres de congrès haut de gamme en bordure d’autoroutes. Pour l’originalité, on repassera. La franchise hôtelière, que ce soit Marriott, Hilton, ou autres, ne sera pas le moteur qui amènera les foules. Après tout, entre un Times, un Alt et un Hilton, l’offre reste semblable.

Que faire alors? Se plaindre? Attendre? Non! Saint-Hyacinthe mérite un projet visionnaire, en avance sur son temps. Un projet qui a de la gueule. Aux citoyens de s’impliquer!

Depuis quelques semaines, l’usine E.T. Corset est menacée par le pic des démolisseurs. Cette usine, la plus vieille de la ville, est part intégrante de l’héritage industriel souvent négligé de Saint-Hyacinthe. Démolir cette manufacture serait une erreur. En effet, dans de nombreux quartiers montréalais tels Saint-Henri, Griffintown et Hochelaga, le patrimoine industriel a joué un rôle primaire lors de la revitalisation. À Berlin, les quartiers de Kreuzberg et de Friedrichshain, tous deux au passé industriel, font la renommée de la capitale allemande. Ce sont parmi les quartiers les plus branchés du monde. Saint-Hyacinthe n’est ni Montréal, ni Berlin, mais peut également bénéficier de ses anciennes usines.

Je propose donc d’utiliser l’usine E.T. Corset et les terrains adjacents afin d’y construire le nouveau centre des congrès de Saint-Hyacinthe. Je ne sais en aucun cas comment pourrait coûter la réfection de l’usine. Par contre, aux détracteurs, je réponds que l’important, c’est la coquille. Rien n’empêche de garder les murs extérieurs tout en créant une nouvelle structure à l’intérieur tel que cela s’est démontré pour la SAQ et le Loblaws des Shops Angus à Montréal. Un procédé moins coûteux, mais protégeant l’esthétique du quartier.

Voici mon raisonnement :

– Ce site est situé à six minutes de voiture de la sortie 130 de l’autoroute 20. Il n’y a qu’une rue à emprunter.

– Ce site est voisin de la gare de Saint-Hyacinthe. Ici, l’on révolutionne. Les congressistes pourront se rendre au centre des congrès non seulement en voiture, mais par train : Via Rail pour Québec, et le futur train de banlieue pour Montréal. Net avantage pour notre ville sur Drummondville, Boucherville et Brossard.

– Le site est également près de la gare d’autobus, qui, espérons, sera reconstruite à neuf dans un futur proche.

– L’E.T. Corset, greffée d’une structure moderne, pourrait servir d’hôtel-boutique ayant un charme propre à Saint-Hyacinthe, se différenciant ainsi des offres de « banlieue » typiques du type Sheraton. Les hôtels-boutiques sont à la mode et le resteront.

– Le centre de congrès serait un « landmark » pour Saint-Hyacinthe. Des subventions supplémentaires pour la préservation historique seraient également déblocables.

– Le site est vaste et à une distance à pied raisonnable d’Espace Saint-Hyacinthe.

– Le site est à une distance similaire des Galeries St-Hyacinthe et du complexe M. De plus, le futur hôtel ne ferait pas une concurrence directe avec l’Holiday Inn et le Dauphin, ce qui en assurerait la pérennité de ces hôtels.

Je sens les critiques fuser de toutes parts : « ce projet ne bénéficierait pas aux commerces de la ville de Saint-Hyacinthe ». Faux! Là réside, selon moi, une part l’essence même de la justification de ce site comme étant le meilleur pour le futur centre des congrès. Il est faux de croire que le secteur commercial nord de la ville ne serait pas gagnant. Au contraire. Les Scores, St-Hubert et Pacini auraient plus de clientèle. Cependant, le grand gagnant serait le centre-ville de Saint-Hyacinthe, situé à cinq minutes de marche de la E.T. Corset (par le tunnel piétonnier). Oui, oui, le centre-ville! Il y a des commerces là-aussi, et eux aussi peuvent profiter de la construction d’un centre des congrès et d’un investissement de 23 millions de dollars des citoyens. La Piazzetta, L’Espiègle, Le Parvis, le Bilboquet et le Croissant d’Or y gagneraient. Le marché public, le centre Expression, le Centre des arts Juliette-Lassonde, les commerces locaux comme la boutique Les Passions de Manon et Strauss également. Bref, on revitaliserait notre centre-ville qui en a tant besoin, et ce, depuis si longtemps. C’est ce secteur de la ville qui fait la beauté de Saint-Hyacinthe, qui donne le goût d’y rester! Pas un stationnement ayant vue sur une autoroute! Densifier une ville est un concept primordial au tourisme qui reste encore incompris en Amérique du Nord. Voici notre occasion de se démarquer!

image