24 novembre 2011
75e Prix littéraires du Gouverneur général
L’illustrateur Rogé parmi les finalistes
Par: Le Courrier

L’illustrateur d’origine maskoutaine Roger Girard, alias Rogé, figurait parmi les finalistes au Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse — illustrations avec le recueil de poèmes d’écoliers haïtiens de Camp-Perrin Haïti, mon pays.

Créé à la suite du tremblement de terre en janvier 2010, Haïti, mon pays rassemble des poèmes d’un groupe de jeunes de 6e année de la communauté de Camp-Perrin, située au sud-ouest d’Haïti, initialement écrits à partir d’un jeu de pierres en 2009.

« C’est assez magique la manière dont s’est réalisé le livre, raconte l’illustrateur. Après le séisme, j’ai eu l’idée de faire une exposition d’une quinzaine de portraits d’enfants d’Haïti pour démontrer le pays sous un autre angle et apporter une belle vision. Quelques jours après, j’ai croisé Jennifer Tremblay, la directrice des éditions La Bagnole, dans une exposition et elle m’explique qu’elle cherchait un illustrateur pour dessiner les portraits d’enfants de Camp-Perrin, dont elle avait reçu les poèmes. »C’est Perpétue Sulney, enseignante et représentante de la Fondation du Renouveau Pédagogique de Camp-Perrin (FRPCP), qui a réuni les poèmes et les a apportés à Mme Tremblay dans le but d’une publication afin de venir en aide à la communauté de Camp-Perrin.« C’est une femme qui habite dans la région de Montréal et qui chaque été va à Camp-Perrin, d’où elle est originaire, pour promouvoir et entretenir l’éducation dans la ville », précise M. Girard.Le recueil met en valeur la beauté des paysages haïtiens vue par l’oeil des enfants, combinés à des illustrations épurées des jeunes Haïtiens, donnant ainsi « le vrai visage du pays », comme l’a écrit Dany Laferrière dans la préface « Visages et paysages ».Ce recueil de poèmes est un tournant dans la carrière de l’illustrateur, selon ce dernier. Mais il est aussi un projet des plus valorisants. « Un projet comme cela, c’est toujours un plus dans une carrière et j’ai l’impression d’avoir fait quelque chose de concret. Montrer Haïti en poésie est ma plus grande fierté à travers ce projet », explique-t-il.Les lauréats des prix GG ont été dévoilés le mardi 15 novembre et c’est l’illustratrice Caroline Merola qui a mérité le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse – illustration pour le livre Lili et les poilus dont elle en est aussi l’auteure. La remise des prix aura lieu aujourd’hui à Rideau Hall.

image