14 novembre 2013
Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe
L’indiscipline coûte cher…
Par: Maxime Prévost Durand
Les Panthères de Saint-Jérôme ont marqué tous leurs buts en avantage numérique dans une victoire de 4 à 2 face aux Lauréats vendredi.

Les Panthères de Saint-Jérôme ont marqué tous leurs buts en avantage numérique dans une victoire de 4 à 2 face aux Lauréats vendredi.

L’indiscipline a coulé les Lauréats vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher face aux Panthères de Saint-Jérôme. Bien présents dans la partie jusqu’en fin de deuxième période, les Lauréats ont accumulé les pénalités coûteuses, ce qui a profité aux visiteurs, gagnants par la marque de 4 à 2.

Publicité
Activer le son

Les quatre buts des Panthères ont été inscrits en avantage numérique. Ils ont profité de plus de la moitié des chances leur étant offertes en pareille situation. De leur côté, les Lauréats n’ont pas été en mesure de marquer avec un homme en plus en quatre occasions.

Le Cégep de Saint-Hyacinthe a tout de même livré une belle bataille à la deuxième meilleure formation de la ligue. Après deux périodes, tout était encore possible avec un pointage de 1 à 1. Mais les six pénalités des Lauréats en troisième période ont fini par les rattraper. « On a fait de bonnes choses dans cette partie, mais à force d’offrir des situations en avantage numérique à l’une des meilleures équipes de la ligue à l’offensive, on ne peut pas gagner », a commenté l’entraîneur-chef Stéphane Donais.Guillaume Lévesque et David Marcotte ont marqué pour les Lauréats dans la défaite. Le gardien Vincent Gervais a arrêté 28 des 32 tirs dirigés vers lui. Il subissait sa dixième défaite en temps règlementaire en dix-neuf départs.

Un nouveau venu

Les Lauréats ont procédé à une transaction avec les Cougars de Sherbrooke au cours des derniers jours afin d’aller chercher un troisième gardien de but en Nicolas Lachance. Celui-ci s’est fait remarquer dès sa rentrée en remportant son premier départ dans l’uniforme blanc et vert par la marque de 7 à 1 face aux Maroons de Lachine, dimanche après-midi.

« C’est un gardien qu’on avait vu un peu durant notre camp d’entraînement, mais on avait dû le libérer puisqu’on avait un surplus de gardiens. Il appartenait aux Cougars, mais jouait en Ontario et il disputait de moins en moins de matchs. On a demandé aux Cougars si nous pouvions lui parler et nous avons conclu l’échange. On trouvait que nos gardiens accordaient un peu trop de buts, on voulait les fouetter », affirme Donais.Il a repoussé 26 des 27 tirs dimanche pour signer son premier gain avec les Lauréats. Il a été grandement aidé par l’attaque alors que sept marqueurs différents ont compté pour Saint-Hyacinthe. Félix Bérubé-Bouchard, Édouard Solis-Bergeron, Alex Boulay, Alexis Métivier-Françis, Samuel Hétu, Alex Dulude et Joey Dubé ont marqué dans cette victoire, une première lors des sept dernières rencontres.« On a été très combattifs autour du filet de Julien Giroux [le gardien numéro un des Lauréats l’an dernier] et on a marqué sur des rondelles déviées », fait remarquer l’entraîneur. Les Maroons connaissent le pire début de saison de la ligue avec seulement 3 victoires en 23 parties.Vendredi soir, les Lauréats affronteront une fois de plus une équipe en difficulté alors que le Collège Français de Longueuil sera de passage au Stade L.-P.-Gaucher à 19 h 30 dans le cadre de la soirée Cage aux sports, où plusieurs prix seront remis. Longueuil n’a signé que 5 victoires en 21 joutes. « C’est une partie que nous devons absolument remporter. C’est une équipe qui est derrière nous au classement et qui est dans notre division », souligne Stéphane Donais.Dimanche, le Cégep de Saint-Hyacinthe se rendra à La Tuque pour y affronter les Loups, une formation qui connait un début de saison semblable à celui des Lauréats.

image