13 décembre 2012
L’innovation au service de l’agriculture
Par: Jean-Luc Lorry
Suzanne Dion, coauteur du livre Ces gens qui changent la terre.

Suzanne Dion, coauteur du livre Ces gens qui changent la terre.

La géographe et auteure Suzanne Dion croit que l’innovation est l’une des clés de la réussite dans le secteur agroalimentaire.

Publicité
Activer le son

Mme Dion était de passage à Saint-Hyacinthe pour présenter Ces gens qui changent la terre, un ouvrage qu’elle a coécrit avec l’agronome et animatrice Pascale Tremblay.

Du grand patron des Rôtisseries St-Hubert à l’agriculteur qui cultive 450 hectares de céréales biologiques, Suzanne Dion a recueilli le témoignage d’une vingtaine de personnes qui ont en commun la passion de l’agriculture. « Aujourd’hui, il faut innover pour faire face à une concurrence qui s’internationalise. Un innovateur est une personne curieuse, intelligente, visionnaire, sensible aux tendances et qui ne se satisfait pas de son premier succès », décrit Suzanne Dion.

Exemple régional

Jocelyn Michon, un agriculteur qui réside à La Présentation, a droit à quelques pages dans le livre de Suzanne Dion.

En affaire depuis 1975, M. Michon cultive 230 hectares destinés à la production céréalière (maïs, blé et soya). Jocelyn Michon ne retourne plus ses terres agricoles mécaniquement, il sème directement dans les résidus des cultures précédentes. « Cette façon de cultiver permet de réduire l’émanation de CO2 dans l’atmosphère et diminue considérablement l’usage d’engrais et de pesticides », mentionne Mme Dion. M. Michon indique qu’il épargne 200 $ d’engrais à l’hectare, ce qui lui permet d’économiser 46 000 $ par année.Au fil de ses rencontres, Suzanne Dion a constaté qu’il existe peu de programmes gouvernementaux qui soutiennent financièrement les personnes qui font preuve d’innovation dans leur travail.

image