25 mars 2021
L’intimidateur intimidé
Par: Le Courrier

Je vous écris ces quelques lignes sur un sujet très important : l’intimidation. Mon but est de faire réfléchir les gens sur l’intimidation faite directement à l’intimidateur. Peut-être que cette réflexion pourra sauver des familles de gestes qui pourraient être très regrettables. Je dis plusieurs familles parce que, rarement, il y a juste une famille qui est touchée par le problème.

Publicité
Activer le son

En tant que parent, il faut être à l’écoute de ses enfants. Si vous voyez qu’ils sont victimes d’intimidation, que ce soit par des paroles, par des gestes ou par des comportements blessants et humiliants, prenez les bonnes décisions. Nous devons agir au nom de notre enfant, faire cesser l’intimidation et faire valoir ses droits.

Il est très important de prendre le temps d’en discuter avec notre enfant et de s’adresser avec calme aux bonnes personnes. Par exemple, si votre enfant subit de l’intimidation à l’école, s’adresser à la direction; si votre enfant subit de l’intimidation dans son équipe sportive, s’adresser à l’entraîneur; si votre enfant subit de l’intimidation à son travail, s’adresser à son employeur; et si votre enfant subit de l’intimidation sur internet, vous pouvez entre autres consulter le site d’Éducaloi sur la cyberintimidation pour connaître les recours.

Il ne faut jamais affronter le problème soi-même avec l’intimidateur, sous aucune raison. Que ce soit sur un coup de tête, dans la colère ou sous l’impulsivité, car vous pourriez devenir l’intimidateur à votre tour et avoir de très gros problèmes avec la justice et avoir un dossier criminel.

Il ne faut pas faire à l’intimidateur ce qu’il a fait à votre enfant. Pensez-y bien avant d’agir.

Steve Parent, Saint-Damase

image