9 mars 2017
L’occasion de dénicher un emploi… ou un employé
Par: Rémi Léonard
Dany Nault, Valérie Lampron, Charles Filion, François Vincent et Francine Morin, préfet à la MRC des Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Dany Nault, Valérie Lampron, Charles Filion, François Vincent et Francine Morin, préfet à la MRC des Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le rendez-vous de l’année pour les chercheurs d’emploi est fixé au 16 mars. Ce sera la 3e édition de la Journée de l’emploi de Saint-Hyacinthe, avec une quarantaine d’entreprises présentes et plus de 500 postes offerts.

Publicité
Activer le son

Pour la première fois, l’activité se tiendra au pavillon La Coop sur le site de l’Expo, plus vaste que l’ancien emplacement aux Galeries St-Hyacinthe, alors que plus de 1 500 chercheurs d’emplois sont attendus entre 10 h et 17 h 30.

Comme tous les salons du genre, l’objectif est de permettre le réseautage entre les chercheurs d’emploi et les entreprises de la région, d’autant plus que celles-ci sont en « recherche constante de main-d’œuvre », a soutenu Charles Filion, directeur associé au développement économique à la MRC des Maskoutains.

Il a aussi précisé vouloir miser sur une formule plus « dynamique » grâce aux conseillers en emploi qui vont sillonner les kiosques pour rencontrer les chercheurs d’emploi et les aider à « casser la glace » avec d’éventuels employeurs. Des conférences sur la démarche de recherche d’emploi se tiendront aussi à trois reprises durant la journée.

François Vincent, directeur des centres locaux d’emploi de Saint-Hyacinthe et d’Acton Vale, a souligné que l’activité était aussi l’occasion pour les chercheurs d’emploi de mieux cerner le marché du travail local, les aides et programmes existants dont ils peuvent bénéficier et de faire valoir leurs compétences auprès des employeurs.

Un « match » parfait

Pour montrer l’efficacité de la Journée de l’emploi, un travailleur et une représentante d’une entreprise qui se sont rencontrés lors d’une édition précédente ont été invités à raconter leur expérience. Valérie Lampron, directrice des ressources humaines chez VIF Plastiques, a expliqué qu’une telle journée permet évidemment aux entreprises de recruter, mais aussi de « développer l’aspect marketing en se faisant connaître du grand public ». Pour Dany Nault, qui a décroché un emploi chez VIF après sa visite au salon, l’activité offre « un bel éventail d’emplois différents » puisqu’elle regroupe plusieurs entreprises au même endroit. Ses conseils aux chercheurs d’emploi : « élargir son réseau de contacts » et se préparer « comme pour une entrevue » avant de se présenter à la Journée de l’emploi.

Organisé par Emploi-Québec Montérégie et Développement économique de la MRC des Maskoutains, qui peuvent aussi compter sur la participation de plusieurs organismes, le salon réunit les entreprises et travailleurs du territoire de la MRC d’Acton en plus de celle des Maskoutains.

image